mardi 5 juillet 2022

TRANSFERTS TOP 14 : recrutement 100% D2 pour le Castres Olympique, avec Usarraga

À lire

4ème club de notre tour d’horizon sur les transferts des clubs du TOP 14 pour la saison 2022-2023. Aujourd’hui, le club du Castres Olympique

Le Castres Olympique a frappé fort cette saison : 17 victoires, 1 match nul et seulement 8 défaites. Invaincu à domicile dans l’entre du stade Pierre Fabre, le club avec l’image du petit Poucet, a pris la lumière en finissant la saison régulière à la 1ère place du classement. Les hommes de Pierre-Henry Broncan, plus déterminés que jamais et sûrs de leurs forces, sont désormais prêt à affronter le Stade Toulousain après une semaine de repos.

Les Castrais peuvent s’appuyer sur beaucoup de joueurs avec une forte longévité au sein du club qui se fait de plus en plus rare. Peu nombreux sont ceux qui restent peu d’années.

Les départs : Rory Kockott prend sa retraite

Le demi de mêlée Rory Kockott prendra sa retraite à l’issue de la saison. Arrivé en 2011, le joueur de 36 ans a remporté 2 titres de Top 14 avec le Castres Olympique en 2013 et en 2018. Il incarne parfaitement l’état d’esprit des Bleu et Blanc.

Annoncé sur le départ mais peut-être pas encore retraité, Loïc Jacquet quittera également le club dans les semaines à venir après 6 saisons passées dans le Tarn.

Le centre Pierre Aguillon arrivé l’été dernier en provenance de La Rochelle n’aura finalement pas convaincu tout comme Stéphane Onambélé qui n’a pas disputé le moindre match suite àune rupture totale du tendon rotulien et Simon Meka, sous forme de prêt, prennent la direction de Carcassonne.

Julius Nostadt s’est engagé 2 saisons en faveur de Provence Rugby tout comme Bastien Guillemin à Montauban qui tentera de se relancer à l’âge de 24 ans.

Les deux néo-zélandais Whetton et Kafatolu prennent aussi le départ. Direction Colombiers pour le premier, le club qui accueillera le second n’est pas encore connu.

Les arrivées : talents made in Pro D2

Après un repérage parmi les différents clubs du Sud en Pro D2, les Castrais ont officialisé l’arrivée de 6 joueurs. 

L’international espagnol et taulier de l’Aviron Bayonnais Asier Usarraga (photo) viendra renforcer la 3ème ligne.

Gauthier Doubrère aura la lourde tâche de remplacer Rory Kockott au poste de demi de mêlée.

Repéré en terre Agenaise, le jeune Gauthier Maravat s’est également engagé en faveur du club Bleu et Blanc.

Le pilier droit Aurélien Azar débarque, lui, de Carcassonne.

Celui qui n’a manqué qu’une journée de Pro D2 au centre du terrain Grenoblois Adrien Séguret viendra retenter sa chance en Top 14 après une expérience du côté de Lyon.

Et, après une saison en prêt à Provence Rugby, Dorianc Clerc revient et essayera de se faire sa place en deuxième ligne.

Les prolongations : tous les hommes forts (ou presque) sur la durée.

Du chef d’orchestre Benjamin Urdapilleta qui re signe 1 an de plus et repousse encore un peu plus la retraite au prometteur deuxième ligne de 21 ans Florian Vanverberghe appelé plusieurs fois avec les Bleus qui s’engage jusqu’en 2025 en passant par Vilimoni Botitu, champion olympique fidjien également sous contrat jusqu’en 2025, beaucoup de joueurs phares de l’effectif ont décidé de continuer dans le Tarn.

Hounkpatin solide pilier droit international français et Louis Le Brun, espoir moins de 20 ans avec l’Équipe de France ont été prolongé 4 ans de plus.

L’international français Gaëtan Barlot, le capitaine de la maison Castraise Mathieu Babillot, le demi de mêlée aux 21 feuilles de matchs en Top 14 cette saison Jérémy Fernandez et le centre fidjien qui forme la pire avec Botitu au centre du terrain, Adrea Cocagi ont tous prolongé jusqu’en 2025.

3 joueurs non JIFF ont signé 2 ans supplémentaires : le sud-africain Ryno Pieterse, le canadien Tyler Ardron et l’australien Nick Champion de Crespigny

En fin de contrat : une mêlée à négocier…

Le contrat des piliers Guillamon et Stroë et du talonneur Humbert arrivent à expiration à la fin de la saison et sont encore en attente d’une éventuelle prolongation.

Notre avis : en attendant un nouveau 10…

Nous les voyons s’incliner ce vendredi soir à Nice contre le champion Toulousain mais rebondir très vite dans les saisons à venir. Avec un tel effectif et des cadres prolongés sur la durée, le Castres Olympique pourrait soulever un Bouclier de Brennus dans les 3 années à venir.

Attention tout de même car ils n’auront plus cette image du petit Poucet qui leur colle à la peau. Ils devront également bien préparer l’après Benjamin Urdapilleta. Le recrutement d’un nouveau numéro 10 serait plus que judicieux. En attendant, tout le public a hâte de découvrir les nouvelles pépites qui débarqueront de Pro D2 pour la saison 2022-2023.

Antonin Petitrenaud

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi