dimanche 23 juin 2024

Valtteri Bottas : Enfin un premier rôle

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Equipier de luxe de Lewis Hamilton pendant cinq saisons, le Finlandais, Valtteri Bottas change, à 32 ans, de statut et devient leader d’une écurie qu’il veut faire progresser.

Au revoir Mercedes, bonjour Alfa Romeo. Valtteri Bottas change de cylindrée en passant de l’écurie championne du monde à la 9ème ! Le Finlandais, qui prend la succession de Kimi Räikkönen, préfère positiver.

« Un nouveau chapitre de ma carrière de pilote s’ouvre. Je suis ravi de rejoindre Alfa Romeo pour 2022 et au-delà pour ce qui sera un nouveau défi avec un constructeur emblématique. Alfa Romeo est une marque qui n’a pas besoin d’être présentée. Ils ont écrit de grandes pages de l’histoire de la F1. Ce sera un honneur de représenter cette marque.

Le potentiel de la configuration à Hinwil est clair et je savoure l’opportunité d’aider l’équipe à progresser sur la grille. En particulier avec le nouveau règlement en 2022 qui donne à l’équipe une chance de faire un bond en avant. Je suis reconnaissant de la confiance que l’équipe m’a accordée. J’ai hâte de lui rendre cette confiance. J’ai plus faim que jamais de courir pour les résultats et le moment venu pour les victoires. Je connais bien Fred Vasseur. J’ai hâte de relever les nouveaux défis ».

Pourtant, au moment de quitter Mercedes, le Nordique aurait pu rentrer au bercail et choisir Williams, l’écurie qui lui a donné sa chance en F1.

« J’ai essayé de prendre autant d’informations que possible des deux côtés tout en écoutant mon instinct. Ma décision finale s’est faite sur la base des informations que j’avais à ma disposition.

Valterri Bottas désormais le leader de son team

Signer avec Alfa Romeo ne fut pas si facile. J’ai vraiment l’impression que Williams est sur une pente ascendante. Je pense qu’ils ont un avenir radieux devant eux. Mais j’avais le sentiment qu’Alfa était la meilleure option pour moi ».

Courir avec une monoplace motorisée par Ferrari plutôt que par Mercedes a aussi pesé dans la balance. « C’est agréable de quitter le giron de la marque et de couper les ponts. Représenter Ferrari est complètement nouveau, quelque chose de totalement inédit pour moi » a ajouté Bottas. Si ce dernier veut donc vraiment couper avec son passé, il est pour Franck Montagny une recrue de premier ordre pour Alfa Romeo :

« Bottas est une arme forte. Il connaît énormément de choses sur la F1 actuelle. Et ce, même si les règlements vont changer. Ce pilote va leur apporter une façon de travailler différente. Il vient d’une écurie qui a été championne du monde ».

Pour le consultant de Canal+, Bottas a maintenant un premier rôle à tenir : « Bottas a été dans l’ombre de Lewis Hamilton. Il ne va plus se battre pour les mêmes choses. Avant, il luttait pour un championnat du monde, maintenant pour essayer de qualifier une voiture en Q3 et de marquer des points. Dorénavant, il va devoir s’employer à faire un autre travail. Bottas va être là pour emmener et guider l’équipe.

Il va être un vrai leader. Il a fait un bon choix d’aller chez Alfa Romeo. Il était pourtant connu chez Williams. Il en a porté les couleurs (entre 2013 et 2016, Ndlr). C’est donc peut-être une bonne chose pour lui que de découvrir un nouvel environnement avec de nouveaux objectifs ».

« Représenter Ferrari, c’est nouveau pour moi »

Frédéric Vasseur est convaincu que les nouvelles responsabilités confiées au Finlandais ne seront pas pour lui un fardeau. Au contraire ! Après cinq saisons passées chez Mercedes dans l’ombre de Sir Lewis Hamilton, il pourra à son tour, tirer le meilleur de son talent :

« Je comprends parfaitement que le sentiment est probablement meilleur pour un pilote quand il se bat pour la pole position. Mais, d’un autre côté, Bottas sera la pièce maîtresse de notre projet. Il sera un pilier pour le développement de l’équipe. Ce ne sera pas comme chez Mercedes où il a toujours été dans l’ombre de Lewis.

Il devra se servir de ses propres expériences et être un facteur clé du développement de la structure et de l’équipe. Il est certain qu’il aura plus de responsabilités, mais je pense qu’il est suffisamment expérimenté pour voir cela comme un engagement ou comme une responsabilité. Cela contribuera certainement au développement de Valtteri aussi.

Même si la philosophie de la voiture sera différente, la manière dont il aborde et gère le week-end, sa vision, seront toujours très utiles. En plus de cela je pense qu’il correspond parfaitement à la mentalité de l’équipe. Ce sera une bonne motivation ». Si Bottas garde un sentiment doux-amer de son passage chez Mercedes, son arrivée chez Alfa Romeo devrait vraiment lui donner des ailes et confirmer qu’il n’a pas fait le mauvais choix.

L’avis de Franck Montagny

« Il arrive au volant d’une voiture qui ne demande qu’à progresser. Ce sera une aide précieuse et un pilote qui est capable de faire de grandes choses. Il arrive de chez Mercedes et il a appris des meilleurs pour travailler et développer sa monoplace.

Il va amener des informations précieuses à son équipe dans les axes de développement. Il va aider l’équipe dans ce sens-là. Il a besoin aussi de se refaire une image. Il a besoin de se retrouver aux avants postes avec la confiance d’une écurie. J’y crois. »

Bottas chez Alpha Romeo, toutes les infos dans le Guide F1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi