lundi 15 juillet 2024

Euro 2024 : les supporters, premiers grands vainqueurs

À lire

À l’Euro 2024,les supporters ont la bonne humeur comme valeur. Depuis le début de la compétition, les petits pays ont décidé de mettre la bonne ambiance en Allemagne. De quoi réconcilier le football avec les vertus de la popularité perdue dans les championnats nationaux.

Il est loin le temps où les ultras balançaient des fumigènes sur les pelouses des championnats nationaux. En France, de nombreux incidents émaillés les deux dernières éditions du championnat de France de Ligue 1. Pas si anodin lorsque l’on sort du Covid et que les clubs ont du mal à maîtriser la discipline de leurs supporters.

Dans cette édition 2024, l’Allemagne retrouve toutes les splendeurs du football européen. Comme pour tous les Euros de football, la ferveur monte d’un cran à l’approche de ce grand rendez-vous. L’ouverture par l’Allemagne contre l’Écosse a donné un aperçu de ce que doit être le football de tous les week-ends.

Les Ecossais ont chambré les Allemands comme de coutume. Les Albanais ont fait de même avec l’Italie en découpant des spaghettis devant des Italiens mort de rire. Il en va de même cette après-midi entre les Autrichiens et les Français.

À LIRE AUSSI : notre mag spécial championnat d’europe 2024

La fraternité des nations à travers les supporteurs

Alors que l’Europe sort d’élections européenne mouvementées, le football a laissé place en Allemagne à une nouvelle virtuosité du sport. Dans les transports en commun, de nombreuses vidéos circulent sur cette collégialité entre les supporteurs. Tout le monde s’en amuse et c’est la beauté du football.

Depuis 4 jours, il n’y a pas eu un seul incident de relaté mis à part une attaque contre une fan zone. Sinon, entre supporters des nations, le respect et le chambrage sont de la partie, dans un climat sain, à 99%. Dans ce calme ambiant, les supporters sont aussi conscients des enjeux de cet euro 2024.

L’Euro est un test pour les peuples européens dans le fait de passer d’un événement majeur sans incident à un autre : les Jeux Olympiques. Sans surcharger les forces de l’ordre de travail. L’image du football est en jeu, la fraternité entre supporteurs aussi. Le procès entre le football et le rugby est à éviter. C’est pourquoi, l’Euro 2024 pourrait faire office de renouveau dans les pratiques du supportérisme au niveau européen.

Le rassemblement des peuples du football

France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, Europe de l’Est, c’est toute l’Europe qui est en fête en Allemagne. Les supporters ont brillé par leur mélange entre Hollandais et Polonais par exemple. il en va de même entre les Anglais contre les Serbes. En bref, il y a désormais, un peu plus de place pour la fraternité et l’humour entre nations. Reste que, il faudrait un sans faute jusqu’à la fin de la compétition pour tenter une nouvelle approche à la rentrée des championnats.

À LIRE AUSSI : qui est la sélection la plus chère de la compétition ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi