lundi 15 juillet 2024

Jeux Olympiques Paris 2024 : pourquoi ce sera exceptionnel

À lire

Cet été, les cinq anneaux scintilleront sur la Tour Eiffel et les athlètes défileront sur la Seine. Paris ouvrira les Jeux Olympiques avec une cérémonie historique pour des Jeux qui le seront, on l’espère, tout autant.

A domicile, l’occasion est parfaite pour les athlètes. Briller et écrire l’histoire, en héritiers de ceux qui l’ont déjà écrite. En 128 ans de Jeux Olympiques, seuls deux athlètes tricolores (le cycliste Paul Masson en 1896 et le skieur Jean-Claude Killy en 1968) sont parvenus à décrocher trois sacres individuels sur une même édition. Léon Marchand, qui nage sur l’or depuis 2022, a toutes les armes pour ajouter son nom à cette liste.

Et la natation française peut aussi compter sur une autre valeur sûre : Maxime Grousset. Champion du monde en titre du 100 m papillon, il rêve de succéder à Alain Bernard, seul Français titré sur 100 m nage libre (2008), l’épreuve reine de la discipline. D’autres grands champions font naître des espoirs de médailles, qui plus est à la maison.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des JO dans votre mag

La France a des stars exceptionnelles pour les JO

Avec Antoine Dupont au rugby à 7, Victor Wembanyama et Laetitia Guapo au basket, Nikola Karabatic et Estelle Nze Minko au handball, la France peut rêver d’or. Pour autant, il sera difficile de faire mieux qu’en 2021, année olympique fastueuse pour les sports collectifs français qui s’était traduite par un sacre féminin et masculin au handball, un tout premier titre au volley, une médaille d’argent pour les Bleus et une médaille de bronze pour les Bleues au basket.

C’est peut-être une des plus belles victoires. A la création des Jeux en 1896, Pierre Coubertin clamait : « Nous estimons que les Jeux Olympiques doivent être réservés aux hommes ». Cet été, autant de femmes que d’hommes les disputeront. Et pour en arriver-là, beaucoup de sportives sont devenues des figures : de Marguerite Broquedis, première championne olympique de l’histoire (1912) à Marie-José Pérec et Félicia Ballanger, les deux seules françaises triples championnes olympiques. Désormais, une nouvelle génération ô combien talentueuse leur succède.

La promesse Mélanie De Jesus Dos Santos

Clarisse Agbegnenou, double championne olympique, en est l’illustration parfaite. Sextuple championne du monde, elle est devenue incontournable dans le paysage sportif français. Et même en dehors du tatami, elle est de tous les combats. Tout comme Mélina Robert-Michon, qui est sa propre héritière. A 45 ans, la lanceuse de disque participera à ses 7èmes JO cet été.

Mère de deux enfants, elle s’engage tout autant. Pour l’écologie, la placedes femmes dans le sport, ou encore contre les violences, et les préjugés sexistes qui persistent dans le sport féminin.

Pour ajouter un peu de jeunesse, Mélanie De Jesus Dos Santos fait partie intégrante des athlètes les plus prometteuses de ces Jeux. Et pour s’assurer une ligne dans l’histoire des Jeux Olympiques, elle n’a pas choisi n’importe qui pour l’entraîner : Simone Biles, la gymnaste la plus titrée de l’histoire. Avec tous ces grands noms du sport français, la relève olympique semble assurée. L’histoire, il leur appartient de l’écrire.

Marine Pattyn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi