vendredi 7 octobre 2022

Rémy Baget (Bayonne) : « On ne va pas changer parce qu’on est en Top 14 »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Auteur d’une saison exceptionnelle, l’ailier Rémy Baget (25 ans) veut continuer sur sa lancée en Top 14 en aidant son équipe à se maintenir. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Comment abordez-vous cette saison enTop14?

On va jouer le maintien en abordant sérieusement chaque match. On veut profiter pleinement de cette saison.

Avec le nombre de changements dans l’effectif, peut-on dire que Bayonne repart d’une page blanche ou espérez-vous garder l’élan de la dernière saison?

On va chercher à rester sur la bonne dynamique de la saison passée. On a beaucoup de joueurs en confiance. Mais on est conscient qu’il y a la moitié du groupe qui a changé. On veut écrire une nouvelle histoire avec un nouveau staff et de nouveaux joueurs.

Comment se passent les premières semaines avec Grégory Patat, votre nouveau manager?

On a été beaucoup de joueurs à ne connaître que Yannick Bru. Il y a beaucoup de jeunes. On est contents de découvrir autre chose. Ça fait drôle au départ, mais tout le monde a pris ses marques et finalement ça convient à tous.

« Je sais que je vais être attendu »

Personnellement, la saison dernière a été inoubliable pour vous avec l’équipe de France au bout. Comment comptez-vous capitaliser sur cette dernière?

J’ai connu une saison exceptionnelle. J’ai eu l’honneur de connaître les Bleus. Maintenant, je ne cache pas que c’était dur physiquement. C’était la première fois de ma carrière que je ne faisais pas une préparation physique depuis le début. Il a fallu que je fasse avec. Je sais que je vais être attendu avec le statut que j’ai réussi à avoir. Je vais donner tout pour répondre présent.

Est-ce une fierté d’être reconnu pour son travail et ses qualités ?

Le Top 14 est la référence. La saison passée, j’ai confirmé ma place en Pro D2. La suite logique était d’arriver en Top 14 et de certifier la saison que j’ai faite. Je me reconcentre sur mon club. L’équipe de France n’était pas un objectif. C’était plus un rêve. Je ne peux pas avoir ma tête ailleurs. On va devoir cravacher pour le maintien.

C’est tout pour le club, à 100%. Si je dois avoir un bonus, il arrivera si je suis bon. Je ne mets pas de pression inutile. On a une bonne base à Bayonne. On arrive à s’enlever du stress. On ne va pas changer parce qu’on est en Top 14.

Rémy Baget soutenu par Lopez et Machenaud

Surtout que vous allez être bien aidé par une charnière expérimentée avec les arrivées de Lopez et Machenaud…

Dès le premier entraînement, on a pu voir que ce sont des joueurs habitués à jouer entre eux. Etre derrière, c’est extraordinaire. Il y a beaucoup de joueurs qui se sont révélés l’an passé et qui voudront réussir en Top 14. Il y a une excitation. On a envie de faire une belle saison.

Pensez-vous que Bayonne a mangé son pain noir ?

Il y a plein de choses positives autour du club aujourd’hui. Le stade (Jean Dauger, Ndlr) a été refait. Le centre de formation va arriver. Tout est fait pour que ça se passe bien. Il y a un élan positif.

Espérez-vous finir la saison avec 15 essais comme la saison passée ?

(Sourire) Je n’y crois pas trop, mais ce serait bien de faire aussi bien, mais si je marque l’essai du maintien, ce sera déjà bien.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi