jeudi 2 février 2023

Rétro – Grand Chelem 1987 : un tournoi de rêve et de légende

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Pour son 4ème Grand Chelem de l’histoire, l’équipe de France s’offre un Tournoi de rêve avec des essais de légende et la confirmation de talents qui marqueront à jamais l’histoire du rugby tricolore.

Si le rugby français devait se raconter, l’équipe de Jacques Fouroux de 1987 posséderait, sans aucun doute, à chaque poste, un joueur capable d’être à lui tout seul un chapitre enthousiasmant.

L’histoire de ce Grand Chelem 1987 est avant tout celle d’un groupe de joueurs talentueux et d’un savant mélange de jeunesse et d’expérience, sans oublier de talent et de besogneux qui ont su aller décrocher les étoiles pour finir au sommet de ce Tournoi des 5 Nations qui restera à jamais dans la légende. Pourtant, au moment de démarrer, la France est l’équipe à battre.

Vainqueurs du Tournoi 1986, les Bleus reçoivent le Pays de Galles avec l’ambition de bien démarrer l’édition 1987. Mais, dès les premières minutes, c’est Paul Thorburn qui vole la vedette en passant trois pénalités. Les Gallois virant en tête devant un Parc des Princes frigorifié. Dès le retour des vestiaires, Franck Mesnel remet la France sur le droit chemin. Mais il faudra attendre la 74ème minute et Erik Bonneval pour enfin donner l’avantage aux Français avant de voir Philippe Berot donner de l’air pour une victoire accrochée 16-9.

Sella s’envole à Twickenham

Pour son deuxième match, la France se rend à Londres pour y affronter l’Angleterre à Twickenham. Et à la pause, le score 12-3 laisse clairement à penser que la France va repartir avec la défaite. Mais le drop de Franck Mesnel avant la pause signe finalement le réveil. D’autant plus que Serge Blanco l’imite dès la 43ème minute.

Il ne faudra pas attendre pour voir le collectif français prendre le dessus avec un numéro d’échange de passes croisées entre Mesnel et Charvet puis Charvet et Champ qui servira Bonneval qui, malgré le retour de deux joueurs sur son dos, marquera le premier essai français de l’après-midi (47ème). Mais le meilleur était encore à venir.

53 000 Irlandais sous silence pour le Grand Chelem 1987 des Bleus

A la 64ème, Philippe Sella réalise l’une des plus belles interceptions du rugby français pour traverser tout Twickenham et réussir un essai d’anthologie. Bérot réussira la pénalité de la gagne à la 68ème. L’Angleterre ne reviendra jamais. 15 jours plus tard, l’Ecosse ne fera pas le poids avec notamment 3 essais d’Erik Bonneval, un véritable funambule sur son aile comme sur son premier essai (7ème). L’Ecosse réduira l’écart, mais la victoire 28-22 ne souffrira d’aucune contestation offrant à la France une finale pour le Grand Chelem face à l’Irlande à Dublin.

Devant 53 000 Irlandais, les Bleus (qui évoluent en blanc) manquent leur entame et encaissent même deux essais en 12 minutes par Ringland et Bradley. Et dès la reprise, c’est Eric Champ qui sonne la révolte pour inscrire le premier essai français en force, bien lancé par Berbizier (9-10, 49ème).

Et moins de 10 minutes plus tard, Bonneval contre Bradley pour ensuite servir de nouveau Champ qui s’offrira un doublé à Lansdowne Road (13-10, 58ème). Philippe Bérot assurera derrière au pied pour valider un succès historique 19-13 et un 4ème Grand Chelem dans l’histoire des Bleus. La consécration de toute génération.

Le Tournoi 1987

1ère journée

France Pays de Galles : 16-9

2ème journée

Angleterre France : 15-19

3ème journée

France Ecosse : 28-22

4ème journée

Irlande France : 13-19

Les vainqueurs français

Piliers : Pascal Ondarts, Jean-Pierre Garuet

Talonneur : Daniel Dubroca (capitaine)

2èmes lignes : Alain Lorieux, Jean Condom, Francis Haget

3èmes lignes : Eric Champ, Dominique Erbani, Laurent Rodriguez

Demi de mêlée : Pierre Berbizier

Demi d’ouverture : Franck Mesnel

Centres : Denis Charvet, Philippe Sella

Ailiers : Erik Bonneval, Philippe Bérot, Jean-Baptiste Lafond

Arrière : Serge Blanco

Sélectionneur : Jacques Fouroux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi