jeudi 13 juin 2024

Tour de France 2023  – 11ème étape : Clermont-Ferrand – Moulins (Mercredi 12 juillet)

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

De la place de Jaude à Clermont, au pied de la statue de Vercingétorix, à Moulins, des trois côtes proposées au peloton, celle de la Côte de Mercural, longue de 2,9 km à 4,6% est la plus significative.

De quoi lancer une grande offensive ? Il le faudra car la suite du parcours est propice à une arrivée massive. Pour la 12ème fois au programme du Tour, Clermon passe le relais à Moulins qui restait à ce jour la seule préfecture de France métropolitaine à ne jamais avoir été ville étape. « L’injustice » est enfin réparée…

Cliquez ici pour découvrir les profils de toutes les étapes du Tour de France 2023.

Crochet dans le fief d’Alaphilippe

Avec une dernière ligne droite de 1300 mètres en cœur de ville, le train des sprinteurs a de quoi se lancer pour offrir à la préfecture de l’Allier un premier vainqueur de prestige. À moins que le crochet effectué par Montluçon à mi-parcours, entre Bourbonnais et Berry, ne donne des ailes au régional de l’étape, Julian Alaphilippe. À condition, bien sûr qu’il ne constitue pas un danger au classement général.

L’avis de Yoann Offredo

 « Le parcours rend la tâche des équipes de sprinteurs plus facile. Ceux qui auront fait les efforts nécessaires la veille resteront dans le peloton. Pour le coup, on peut parler d’étape de transition car les coureurs auront aussi en tête ce qui les attend dans les Alpes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi