jeudi 25 juillet 2024

Tour de France 2024 : David Gaudu (Groupama-FDJ), la trop lourde succession…

À lire

Thibaut Pinot n’est plus là, mais la Groupama-FDJ n’en reste pas moins ambitieuse sur ce Tour de France avec notamment David Gaudu (4ème en 2022, 9ème en 2023) et la pépite Romain Grégoire. Pour l’instant, le début du Tour ne sourit pas à la Groupama-FDJ.

En début d’année, une page de l’histoire de l’équipe s’est tournée avec l’arrêt de Thibaut Pinot. Il était bien plus qu’un coureur de la Groupama-FDJ. Le Français avait une cote d’amour auprès du public très importante et son départ à la retraite a laissé un vide : « C’est particulier, il ne sera jamais remplacé. Thibaut avait une grande aura médiatique et populaire. On a d’ailleurs pu le voir lors de sa course d’adieu, il y avait un élan populaire extraordinaire autour de lui » analyse l’un des directeurs sportifs de l’équipe Benoit Vaugrenard.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du Tour de France dans votre mag

« On jouera le général »

Pour le Tour de France 2024 comme depuis le début de la saison, les supporteurs doivent faire le deuil de leur chouchou. Thibaut Pinot n’est plus là, mais la Groupama-FDJ a de la ressource, elle a aussi de grandes ambitions :

« Le parcours est difficile, ça va être un bon Tour où on jouera le général. Il y en aura pour tout le monde avec des ascensions compliquées, des sprints aussi. Il y a des étapes pièges comme celles de Troyes ou à Nîmes où il pourrait y avoir des bordures et du vent. Des étapes où on peut perdre le Tour. On aura des atouts intéressants avec David Gaudu notamment. Il a été bien placé ces deux dernières années, il arrive à suivre les meilleurs en montagne. C’est désormais une valeur sûre. »

Sur les deux dernières éditions, la Groupama-FDJ reste sur un top 5 et un top 10 grâce à son leader David Gaudu. 4ème en 2022, 9ème l’année dernière, le Français aura du mal à faire mieux, à savoir un podium, il est limité en chrono et aura du mal à rivaliser avec les favoris du Tour.

Gaudu, le leader malgré lui de la Groupama-FDJ

En plus de l’arrivée loin de Paris et le chrono comme juge de paix en dernière étape, le Tour de France se déroulera dans des conditions particulières cette année avec en point de mire pour certains coureurs, les JO de Paris. Quelques semaines avant l’un des plus grands évènements de la planète, les JO, l’esprit des coureurs ne sera pas occupé par la grande fête olympique, ils resteront focus sur le Tour :

« Les coureurs y pensent bien évidemment, mais ils savent que pour être compétitifs pour les JO il faut être bon avant aussi et puis le Tour de France reste l’un des plus beaux évènements mondiaux, les coureurs se donnent toujours à fond. Le champion olympique en titre Richard Carapaz a prouvé que l’on pouvait briller sur le Tour et aux Jeux Olympiques. »

La stratégie de l’équipe consistera donc à travailler et à protéger David Gaudu. Marc Madiot devrait aussi s’appuyer sur un autre jeune prometteur Romain Grégoire qui progresse rapidement. Pour son premier grand Tour l’an dernier sur la Vuelta, il a été au niveau. Il le sera certainement aussi sur le Tour où il jouera le rôle de lieutenant de choix pour David Gaudu dans sa quête à une belle place au général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi