lundi 26 février 2024

Le coup de gueule de Nelson Monfort à 6 mois des Jeux Olympiques : « On ne sent pas d’enthousiasme »

À lire

Six mois avant les Jeux de Paris, Nelson Monfort, est déçu par le peu d’enthousiasme autour de l’évènement. L’emblématique journaliste de France Télévision (il couvrira ses 9èmes Jeux Olympiques) parle de ses colères et de ses espoirs.

Dans quel état d’esprit êtes vous à 6 mois des Jeux Olympiques ?

Je suis bien sûr ravi à l’idée de couvrir les Jeux Olympiques en France, qui devraient être exceptionnels. En revanche, je regrette qu’il y ait si peu d’enthousiasme à l’approche de ce qui devrait être une fête exceptionnelle.

C’est à dire ?

Vous avez vu des boutiques « Jeux Olympiques » quelque part ? Moi non… Pour l’instant, on ne sent pas un gros enthousiasme des Français. On ne parle pas du positif, ou très très peu, mais uniquement de toutes les questions négatives autour de ces jeux. Les problèmes de transports, les problèmes de sécurité… Si on se réfère aux précédents Jeux, c’est le jour et la nuit. A Londres par exemple, vous aviez des boutiques, des animations, près de deux ans avant. Là, rien ! Ne serait-ce que à la gare du nord qui est la gare d’Europe où il y a le plus de passage…

« Pour l’instant, quand on parle des Jeux Olympiques, c’est surtout pour en dire du mal »

On sent que cette négativité vous agace…

Oui. Je n’ai pas l’impression que l’on aborde ces Jeux de la meilleure des manières. J’espère que, plus on va approcher de la compétition, plus on va se rendre compte de l’événement et faire la fête. C’est quand même quelque chose d’exceptionnel qui nous attend, personnellement, je ne doute pas que ça va être magnifique.

On a quand même le sentiment que le pays a du mal à se rassembler derrière ces Jeux…

Tout à fait. On ne sent pas vraiment d’enthousiasme, d’envie de réussir les Jeux et c’est un peu regrettable. Pour l’instant, quand on parle des Jeux Olympiques, c’est surtout pour en dire du mal.

C’est pourtant l’image de la France qui est en jeu, avec des répercussions qui peuvent être positives pour tout le monde…

C’est la France qui s’expose. Les Jeux doivent permettre de mettre en avant la beauté de notre pays, les atouts de la France, le tourisme…

Cela ne mérite-t-il pas de déclarer l’union sacrée ?

L’enjeu est important en tout cas. J’espère que l’on sera capable de faire l’union sacrée pendant au moins 18 jours.

« Mickaël-Meba Zézé peut aller en finale du 100m »

Sportivement, vous les sentez bien ces Jeux ? Là aussi, les critiques ne manquent pas…

Il faut avouer que l’on ne sait pas trop quels seront les objectifs. On a parlé de 80 médailles, puis 60…

Vous pensez que les sportifs français sont prêts ?

On a quand même de bonnes chances de médailles, en plus des têtes d’affiche, à l’image de Léon Marchand ou Teddy Riner, pour ne citer qu’eux. En athlétisme, je pense par exemple aux frères Zézé…

Vous pensez sincèrement que l’on peut avoir un Français en finale du 100 mètres ?

Oui, Mickaël-Meba Zézé* a le niveau. Je crois beaucoup en lui. Il est parti s’entraîner aux Etats-Unis. Après, une fois en finale, tout peut arriver…

*Médaille d’argent aux championnats d’Europe 4X100 m en 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi