mardi 23 juillet 2024

Tour de France (11ème étape, mercredi 10 juillet) / Évaux-les-Bains > Le Lioran : 211 km à ne pas prendre à la légère

À lire

Pour la première fois dans la très grande histoire du Tour de France, Evaux-les-Bains va accueillir le départ de la 11ème étape. Un grand évènement et un honneur pour ce tout petit village de 1400 habitants situé dans le département de la Creuse, la Creuse qui avait dû attendre 2004 pour accueillir sa première étape du Tour à Guéret et 20 ans de plus pour le recevoir à nouveau !

Longue de 211 km, cette 11ème étape est la deuxième plus longue de cette édition et verra son arrivée se faire à Le Lioran une ville située à 1242 m d’altitude dans le Cantal.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du Tour de France dans votre mag

Une seule étape dans le Massif Central, mais quelle étape !

Elle va recevoir pour la 3ème fois (1975, 2016 et 2024) l’arrivée d’une étape de la Grande Boucle. La dernière fois en 2016 et c’est le Belge Greg Van Avermaet qui s’était imposé et s’était emparé du maillot jaune. Cette année, le parcours dans les Monts Auvergnats devrait remettre en jambes les grimpeurs et baroudeurs avec 4350 m de dénivelé positif pour la seule étape dans le Massif Central après une journée de reprise bien plus tranquille entre Orléans et Saint-Amand-Montrond.

Avec un parcours vallonné et plusieurs petites bosses à passer, d’autant plus sur la fin de l’étape (6 répertoriées) les 40 derniers kilomètres ne laisseront pas de repos aux coureurs après une première partie d’étape plate -, cette journée devrait convenir aux puncheurs.

L’arrivée située à 1242 m d’altitude, qui est placée après un enchaînement de cols dans les 50 derniers kilomètres (Col de Néronne 3,8 km à 9,1%, Puy Mary Pas de Peyrol 5,4 km à 8,1% (avec des passages à 14%) classé en 1ère catégorie), Col de Pertus 4,4 km à 7,9% et le Col de Font e Cère 3,3 km à 5,8%) ne devrait pas concerner les sprinteurs.

Cette étape est également propice à une arrivée pour ceux qui feront partie d’une échappée avec deux côtes aux 80ème et 89ème (la côte de Mouilloux 1,9 km à 6,3% et la côte de Larodde 3,8 km à 6%).

Elle pourrait aussi voir les favoris essayer de se grapiller du temps. Enfin, plusieurs coureurs devraient cocher cette journée pour aller gratter quelques points précieux dans la course au maillot à poids rouge tant convoitée, avec six sommets.

L’avis de Tony Gallopin

« Voilà une étape particulière dans le Massif Central, pas forcément très attendue, mais qui sera très difficile sur des routes qui ne rendent pas, des routes granuleuses où le goudron fond. Les difficultés ne sont pas assez dures pour influer sur le classement général, mais quand même suffisantes pour freiner l’ambition de beaucoup, idéales pour un baroudeur qui tenterait sa chance à une cinquantaine kilomètres du Lioran pour résister au col de Néronne, au Pas de Peyrol, au Pertus et au Front de Cère. Longu
fil pour être la plus difficile du Tour avec 4350 mètres de dénivelé positif !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi