dimanche 23 juin 2024

Euro 2024 : l’Ukraine ne rend pas les armes

À lire

La guerre est toujours en cours en Ukraine et le football est un moyen pour se changer les idées, mais aussi pour envoyer un message. Les hommes de Sergiy Rebrov se battront pour leur pays sur le terrain.

Moins d’un an après le dernier Euro qui avait vu les Ukrainiens réaliser une performance historique en se hissant jusqu’en quarts de finale, la Russie ordonnait l’invasion de l’Ukraine. Deux ans après, le conflit est toujours en cours et la guerre continue de faire rage sur le territoire ukrainien.

A LIRE AUSSI : le dernier défi de Cristiano Ronaldo

Si le football et l’Euro 2024 sont un moyen de penser à autre chose pour la population, c’est aussi l’occasion pour la Zbirna, surnom de l’équipe ukrainienne, de rappeler que la guerre est toujours en cours et qu’elle continue de faire souffrir des millions de personnes. L’enjeu va donc au-delà du sportif, et les matches de la phase de groupes seront animés par une ambiance singulière, en particulier contre la Slovaquie dont le Premier Ministre est ouvertement pro-Russe.

L’Ukraine affrontera donc la Slovaquie, la Roumanie et la Belgique dans ce groupe E, un groupe qui semble à la portée des hommes de Sergiy Rebrov. La sélection jaune et bleue n’a jamais semblé aussi forte, avec la majorité des joueurs qui évoluent dans les cinq grands championnats.

Lunin s’occupe de garder la cage du Real depuis la blessure de Thibaut Courtois et ne déçoit pas (Ancelotti lui a fait confiance contre le Bayern malgré le retour de Courtois), Zabarnyi est le roc de cette défense, Zinchenko au milieu est toujours aussi fiable et Mudryk montre un tout autre visage en sélection qu’à Chelsea : la Zbirna peut donc compter sur ses hommes forts.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité de l’Euro 2024 dans votre mag

Un supplément d’âme

Un autre pilier est le jeune Georgiy Sudakov (Shaktar). C’est le joueur à surveiller d’après Andrew Todos, journaliste passé par Times : « Georgiy Sudakov est un peu du même style que Phil Foden : créatif, déclencheur d’attaques et occasionnellement buteur. Un transfert vers un grand club des cinq grands championnats est attendu cet été. »

Le groupe est qualitatif et a de grosses attentes de la part de son public détaille Andrew Todos. « Beaucoup de gens veulent simplement voir une démonstration passionnée et un effort à 100 % à chaque match. C’est l’occasion de s’assurer que la guerre reste dans les gros titres mondiaux car elle est oubliée. Des résultats positifs de l’équipe nationale constituent un réel soutien pour les soldats ukrainiens et relèvent le moral du citoyen ukrainien moyen. Mais la plupart s’attendent à atteindre au moins les phases à élimination directe. »

L’Ukraine devra battre la Roumanie et la Slovaquie, et espère secrètement concurrencer la Belgique pour la 1ère place du groupe E. La Zbirna sera sans aucun doute une des équipes à suivre avec un supplément d’âme qui pourrait faire la différence.

La stat de l’Ukraine : 4

Le dernier Euro avait vu l’Ukraine réaliser la phase de groupes la plus prolifique de son histoire avec 4 buts marqués. C’était face aux Pays-Bas, la Macédoine du Nord et l’Ukraine. Un record à battre lors de cet Euro ?

Pronostic

L’Euro 2024 est une bonne manière pour l’Ukraine de rappeler que la guerre est toujours en cours. L’équipe n’a jamais paru aussi forte, avec des joueurs jouant dans les cinq grands championnats, et compte bien se qualifier pour les huitièmes de finale. Elle devra assurer contre la Roumanie puis la Slovaquie avant d’affronter la Belgique. La suite dépendra bien sûr du tirage, mais les Ukrainiens peuvent rêver d’égaler leur record établi au dernier Euro, à savoir une qualification en quarts de finale.

Oscar Lachaize

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi