lundi 17 juin 2024

Pogacar vainqueur, Gaudu sur le podium… Un tour sans surprise ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

A l’aube du début de la Grande Boucle, le Tour de France génère forcément énormément d’interrogations.

Vingegaard peut-il réussir le doublé ?

Jonas Vingegaard sera l’un des principaux favoris à sa propre succession. Le vainqueur sortant arrive sur le Tour avec des certitudes. Désormais leader unique de la Jumbo-Visma, le Danois s’est préparé de la meilleure des façons en gagnant en 2023 et en arrivant dans la meilleure des formes sur un Tour qui doit correspondre à ses qualités.

« Je veux retourner sur le Tour, expliquait-il en fin de saison dernière. Ce sera très spécial de débuter une grande épreuve avec le dossard de numéro un sur le dos. Quand j’ai vu le parcours pour la première fois du Tour de France, mon premier sentiment a été que c’était un tracé qui était taillé pour Tadej Pogacar. Mais plus je regarde le parcours, plus je me dis que c’est finalement un tracé fait pour moi. Il y a plus de montées d’une dizaine de kilomètres, qui sont toutes assez difficiles. Le Tour de France 2023 me convient très bien. » Avec une équipe entière à son service, nul doute que Vingegaard possède les qualités pour encore briller.

Pogacar est-il imbattable cette saison ?

Il aura fallu une chute et une blessure au poignet pour s’interroger sur la forme de Tadej Pogacar sur le Tour de France. Après avoir pris le temps de la convalescence, l’ancien double vainqueur de la Grande Boucle a tout de même entrepris de venir en France pour y briller. La confiance acquise depuis le début de saison et ses 12 victoires en 2023, notamment sur Paris-Nice, le Tour des Flandres ou encore la Flèche Wallonne, permet au leader slovène de la formation UAE Team Emirates de regarder la concurrence dans les yeux. De quoi le rendre imbattable ?

Qui peut créer la surprise pour la victoire finale ?

Ils ne sont pas nombreux à pouvoir prétendre à la victoire finale. Toujours placés, Mikel Landa (Bahrain-Victorious) et Enric Mas (Movistar) possèdent les armes pour profiter de la défaillance des favoris. Tout comme les anciens vainqueurs du Giro, Richard Carapaz (EF Education-EasyPost) et Jai Hindley (BORA-hansgrohe). Et si, finalement, la réelle surprise serait le retour au premier plan d’Egan Bernal.

David Gaudu doit-il croire à la victoire finale ?

Il ne s’en cache pas. David Gaudu veut viser le podium du Tour. Après sa 2ème place sur Paris-Nice derrière Tadej Pogacar, mais devant Jonas Vingegaard, le Français de la Groupama-FDJ ne veut pas se limiter à jouer les suiveurs. « C’est peut-être l’année ou jamais. » Gaudu est confiant pour son Tour de France et il s’est donné les moyens d’y croire. Et s’il accroche le podium, c’est qu’il ne sera pas loin de la vérité.

Romain Bardet peut-il surprendre ?

Le Français du Team DSM est de nouveau le coureur capable de suivre les meilleurs. Sur un parcours montagneux qui passera sur des terrains qu’il connaît, Romain Bardet veut maintenant se faire plaisir et de nouveau faire vibrer les Français. Il n’est pas pour le moment sous les radars de la concurrence, mais en outsider et il a tout pour s’offrir un Tour de France exceptionnel.

Qu’attendre de van Aert et van der Poel ?

L’hiver dernier, ils ont été au cœur d’une belle bataille, notamment lors des championnats du monde de cyclo-cross, avant de continuer sur les Classiques flandriennes qui ont notamment permis à Mathieu van der Poel de briller, notamment sur Milan-San Remo et Paris-Roubaix. Vainqueur de E3 Saxo Classic devant le Néerlandais, Wout van Aert a également brillé et confirme qu’il sera encore l’un des principaux pourvoyeurs d’étapes pour Jumbo-Visma. Pour Mathieu van der Poel, ce sera aussi l’idée, de gagner une étape au moins.

Pour qui le maillot vert ?

Ce sera forcément une bataille à suivre dans un Tour de France qui ne sera pas simple pour les sprinteurs. Et ils sont quelques-uns à prétendre au maillot vert du classement par points. Wout van Aert peut y prétendre naturellement. Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) en a fait un objectif. Bryan Coquard pourrait aussi viser le maillot vert.

Dylan Groenewegen pourrait aussi s’inviter pour les points, tout comme Biniam Girmay (Intermarché-Circus-Wanty). Sans oublier Fabio Jakobsen (Soudal-Quick Step) voire Peter Sagan (TotalEnergies) pour un dernier effort avant de quitter le peloton.

Cavendish peut-il battre le record de Merckx ?

Ce sera l’un des derniers défis de sa riche carrière. A 38 ans, l’homme aux 34 victoires d’étapes sur le Tour de France va quitter définitivement le peloton pour partir en retraite. Mark Cavendish a déjà réussi ses adieux avec le Giro en remportant la dernière étape et nul ne doute qu’il fera tout pour également s’offrir une fin digne de son talent sur la Grande Boucle. Avec un simple succès, Cavendish dépasserait Eddy Merckx pour devenir le plus grand vainqueur d’étapes dans l’histoire du Tour.

Que doit-on attendre d’Alaphilippe ?

Il arrivera sans pression sur le Tour de France. Julian Alaphilippe veut retrouver les sensations qui lui ont permis d’être le grand coureur qu’il est, notamment sur le Tour de France. Sa victoire sur la 2ème étape du Dauphiné lui a permis de confirmer qu’il était encore un maître tacticien capable de régler les meilleurs. Avec sa science de la course, il ne se ferme aucune possibilité dont celle de gagner des étapes et pourquoi pas réussir à décrocher un nouveau podium sur les Champs-Elysées avec un maillot de meilleur grimpeur ou autre.

Quel Français peut se révéler ?

Chaque année, de nombreux Français découvrent le Tour de France et en 2023 certains ne manqueront pas de se révéler aux yeux du grand public. Chez Cofidis, Axel Zingle possède déjà quelques faits d’arme et des certitudes qui pourraient lui permettre de venir se signaler sur les routes de France. Pour Arkéa Samsic, Clément Champoussin possède les qualités pour briller, notamment en montagne. Chez TotalEnergies, Valentin Ferron s’est déjà signalé et devrait découvrir le Tour cette année.

A 31 ans, Geoffrey Bouchard n’a pas eu le temps de prendre ses marques sur le Tour de France en 2022, en abandonnant après le passage dans les Vosges. Meilleur grimpeur de la Vuelta en 2019 et du Giro en 2021, le Dijonnais est revanchard et il fera tout pour enfin se révéler sur le Tour cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi