jeudi 6 octobre 2022

Pro D2 : Béziers veut regarder vers le haut et éviter une mauvaise surprise

À lire

Après une saison moyenne (12ème), Béziers doit avoir le déclic lui permettant d’éviter une mauvaise surprise. Le club attend beaucoup pour redresser la barre.

Béziers n’arrive toujours pas à rentrer dans le wagon des équipes de tête de ce championnat de Pro D2. Un quotidien assez quelconque, une difficulté dans le jeu, une impossibilité de chercher la victoire. Le feuilleton émirati semble encore dans toutes les têtes. Il serait temps pour le club de se remettre dans le droit chemin pour éviter une mauvaise surprise…

« Notre saison dernière est clairement à oublier. Même si le maintien a été obtenu assez simplement, nous ne pouvons pas nous contenter d’aussi peu. Dans le jeu, on est bien trop friables, mentalement on baisse les bras trop rapidement dès que cela ne va pas dans notre sens. Il faudra cette saison travailler intensément pour que cela change car ce n’est pas digne d’un joueur de rugby d’être faible mentalement » insiste le manager David Aucagne.

Le mot d’ordre lors de la préparation a été intensité. Que ce soit sur le terrain, sur le plan physique, mais surtout mental. Les joueurs sont revenus revanchards avec une envie de faire mieux, de quoi réjouir le manager :

« La reprise s’est super bien passée, les joueurs avaient soif de reprendre, de retrouver la pelouse, le terrain. J’ai décelé une envie d’en découdre. La pause a fait un bien énorme dans les têtes, ils ont pu se vider l’esprit pour revenir à 100% concentré sur le rugby. On sait que la fraîcheur est importante au vu du volume de matches qui nous attend lors de cette nouvelle saison ».

Béziers veut goûter au succès

L’objectif est clair : « On veut réussir mieux que cette 12ème place car Béziers mérite plus que cette position-là. Mais avant tout on veut goûter à la victoire de nouveau, car on a terminé l’exercice de la saison passée avec que des défaites. C’est essentiel pour qu’on puisse vivre correctement tout au long de la saison sans problèmes ». Et espérer de nouveau tutoyer les sommets comme en 2017/2018 (5ème et barragiste).

Thomas Berthelot

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi