mercredi 5 octobre 2022

Arthur Joly : « Même en Pro D2 je serais venu à Perpignan ! »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’ancien pilier du Stade Rochelais Arthur Joly explique pourquoi sa venue dans le club catalan sonnait comme une évidence à 33 ans et ce qu’il attend de cette expérience.

Comment s’est faite votre venue à Perpignan ?

Cela a été un peu tardif. Au départ, ils ne cherchaient pas forcément au poste. De mon côté, je n’étais pas forcément certain d’être libre de La Rochelle. Je suis très content de l’issue des choses. Perpignan est une ville qui respire le rugby.

Si on a la chance de pouvoir revoir les gens dans les stades, cela va réveiller tout le monde. Le public, c’est un plus incontestable. Pour l’avoir vécu un peu à La Rochelle quand il n’y avait pas encore la pandémie, c’est de la folie. Tu as des frissons rien qu’en passant devant les gens car ils sont heureux et fiers. C’est un sentiment qui fait du bien et que j’ai bien évidemment envie de ressentir ici aussi. C’est très motivant.

« J’ai reçu au moins une cinquantaine de messages de la part de supporteurs qui me souhaitaient la bienvenue »  

Votre dossier a donc été réglé alors que l’USAP n’était pas certain encore de monter. Vous avez pris un risque.

Le Top 14, c’est très agréable, mais cela ne me dérangeait pas s’il avait fallu évoluer en Pro D2. Je n’avais aucun problème à aller jouer dans cette division, surtout à Perpignan. En Top 14, c’est encore mieux car cela vient valider et récompenser leur travail des trois années précédentes. Ce qui a beaucoup dicté mon choix, c’est mon entretien avec Patrick Arlettaz. Il m’a emballé. Il place les relations humaines au centre de tout. Je suis très sensible à cela.

Qu’est-ce qui vous a frappé d’emblée en arrivant dans ce club ?

Il y a ici une ferveur énorme. Quand j’ai signé mon contrat pourtant je ne suis pas du tout réseaux sociaux (sourire) il y a eu un communiqué qui a été fait par le club. J’ai reçu au moins une cinquantaine de messages de la part de supporteurs qui me souhaitaient la bienvenue.

Connaissez-vous certains joueurs de Perpignan ?

J’en connais certains. J’ai connu à Agen Giorgi Tetrashvili (pilier) qui est arrivé cette année. Il y a aussi Mike Tadjer qui est un ami. Il y a Mathieu Acebes (ailier) que je connais à force de se jouer à droite et à gauche. On a aussi sensiblement le même parcours. Pour le reste des joueurs, je ferai connaissance progressivement avec eux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi