mardi 4 octobre 2022

Belinelli le spécialiste italien du shoot longue distance de retour en Europe

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

L’arrière italien Marco Belinelli est de retour en Europe. À 34 ans, le shooteur longue distance a quitté la NBA pour rejoindre la virtus Bologne. Le vrai et le faux, histoire de mieux le connaitre.

Drafté en 18ème position en 2007 par les Warriors de Golden State, Marco Belinelli a ensuite connu neuf clubs NBA jusqu’à son retour au Virtus Bologne il y a quelques semaines. Ce sont les couleurs des Spurs de San Antonio qu’il a le plus défendues, entre 2013 et 2015 puis entre 2018 et 2020.

La virtus bologne est son club de cœur (vrai)

Même s’il ne risque pas de dire le contraire aujourd’hui, il est difficile d’être aussi affirmatif. S’il a débuté chez les jeunes et en pro au Virtus Bologne, il a rejoint dès sa deuxième saison professionnelle le voisin ennemi du Fortitudo Bologne, où il est resté quatre saisons (champion d’Italie en 2005) avant de partir aux Etats-Unis.

Il est surnommé Beli (vrai)

Un surnom évident à comprendre puisqu’il s’agit simplement du diminutif de son nom de famille.

Belinelli a signé deux ans au virtus (faux)

Même s’il fêtera ses 35 ans le 25 mars, il s’est engagé pour trois saisons avec le club italien. Son retour est notamment lié à la volonté du Virtus de retrouver l’Euroligue.

Il n’a jamais été champion NBA (faux)

Il a été sacré avec les Spurs en 2014 au terme d’une de ses meilleures saisons NBA sur le plan personnel : 80 matches, dont 25 comme titulaire et 25 minutes de moyenne par match. Durant cet exercice, il a inscrit en moyenne 11,4 points par match (son deuxième meilleur total) grâce à 48,5% de réussite aux shoots dont 43% à 3 points.

Belinelli a joué avec Tony Parker (vrai)

L’Italien a en effet côtoyé « TP » aux Spurs de San Antonio, mais aussi un autre Français, Boris Diaw. Ensemble, les trois hommes ont décroché la bague de champions en 2014.

Il a joué 700 matches en NBA (faux)

Il a fait encore mieux : 860 rencontres de saison régulière NBA avec neuf franchises différentes Golden State, Toronto, Nouvelle-Orléans, Chicago, San Antonio, Sacramento, Charlotte, Atlanta et Philadelphie). Ses statistiques : 9,7 points, 2,1 rebonds et 1,7 passe pour 22,7 de moyenne.

Belinelli a brillé avec l’italie  (faux)

En 2006, Marco Belinelli a participé au Mondial avec la Squadra Azurra qui a terminé neuvième. En 2011, avec trois joueurs évoluant en NBA, Marco Belinelli, Danilo Gallinari et Andrea Bargnani, l’Italie pensait briller au Championnat d’Europe, mais n’a pas passé le 1er tour, terminant même la compétition avec une seule victoire.

Il est croyant (vrai)

Le 4 décembre dernier, c’est avec beaucoup d’émotion qu’il a posté une photo de lui en compagnie du  Pape François avec cette légende : « Des rendez-vous qui laissent quelque chose à l’intérieur ».

Belinelli est fan de formule 1 (vrai)

En décembre 2019, il a pu rencontrer Charles Leclerc. Le pilote de la Scuderia Ferrari était de passage à San Antonio et en avait profité pour assister à un match de NBA. Marco Belinelli en avait profité pour prendre une photo à ses côtés accompagnée d’un commentaire élogieux : « c’était super de t’avoir ici à San Antonio et j’ai hâte de venir à un Grand Prix ! A bientôt ! »

Retrouvez tous les baskets dans le magazine France Basket, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi