lundi 26 février 2024

Benoit Cosnefroy (AG2R), le nouveau Raymond Poulidor ?

À lire

Benoit Cosnefroy n’est pas simplement un excellent coureur, c’est aussi un showman. Sa popularité est grandissante, son surnom simple à chanter et il pourrait rendre les « Allez Beubeu » aussi célèbres et nombreux que les « Allez Poupou ».

Si la situation sanitaire le permet et qu’il y a des spectateurs au bord de la route sur le Tour de France, on pourrait assister à un remake des « Allez Poupou » qui ont rythmé le passage des coureurs quand Raymond Poulidor était sur le vélo puis le passage de la caravane quand il était suiveur.

La version 2021 du « Allez Poupou » se déclinerait alors en un « Allez Beubeu » à chaque passage de Benoît Cosnefroy tant la popularité du Normand se rapproche de plus en plus de celles de Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot notamment depuis le dernier Tour de France.

Il a montré un caractère offensif qui plait aux supporteurs, il était tout le temps à l’attaque et a été récompensé par le maillot à pois, ses offensives avec cette tunique rappelant celles de Richard Virenque. Cosnefroy s’était déjà montré proche du public quelques années plus tôt en participant à la Ola des supporteurs dans un col pyrénéen, le tout avec le sourire malgré ses difficultés pour monter le col.

« Beubeu » a tout pour s’installer définitivement comme l’un des nouveaux chouchous des Français d’autant plus qu’il possède un surnom facile à chanter pour ses supporteurs et qui est tout simplement un diminutif de son prénom Benoît.

Allez Beubeu, le nouveau surnom de Benoit Cosnefroy

Il l’a depuis son adolescence, ses copains et ses proches l’appelant souvent par ce diminutif :

« j’aime les encouragements, ça me transcende. J’aime aussi rendre aux supporteurs cet amour qu’ils me donnent. Lorsque j’ai gagné pariscamembert en 2019, j’étais quasiment à la maison, j’entendais le long de la route des « Allez Beubeu », pleins de copains de lycée étaient là, c’était une journée parfaite et c’est sûr que ça booste notamment quand on attaque à 80 km de l’arrivée comme c’était le cas ce jour-là ».

Depuis 2019, le natif de Cherbourg a parcouru du chemin tout en restant lui-même. Chez AG2R, il a toujours fait l’unanimité pour sa bonne humeur, son sourire permanent, son côté blagueur tout en restant très professionnel dans ses entraînements visibles et invisibles.

Tout au long de sa formation à Chambéry, il a parfaitement assumé son statut de grand espoir du cyclisme français et, à 25 ans, « Beubeu » confirme les espoirs placés en lui. Il a acquis, au fil des courses, le respect du peloton et l’amour du public, pas seulement des Normands.

« Beubeu » n’a pas fini de surprendre et sa popularité devrait augmenter au fil des années. Il est le digne successeur des Pinot et Alaphilippe, un peu plus âgés que lui, mais qui ne comptent pas laisser leur place dans le cœur des Français aussi facilement que ça. « Allez Beubeu » !

Retrouvez toute l’actu du vélo dans Cyclisme magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi