jeudi 25 juillet 2024

Carapaz (EF Education) peut-il encore le faire ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

La formation américaine n’est plus une candidate naturelle aux premières places depuis quelques années. Pourtant, elle garde une ambition intacte de toujours réussir un grand Tour de France cette année. À l’image de Carapaz qui devrait s’illustrer.

Qu’il est loin le temps où Riguberto Uran posait avec fierté sur le podium du Tour de France. Dauphin de Chris Froome devant Romain Bardet, le Colombien confirmait la bonne santé de la formation américaine. C’était en 2017. Un autre temps. Depuis EF Education-EasyPost tarde à retrouver des couleurs.

Pire, il est presque devenu une mauvaise habitude de les voir en queue de peloton comme le prouve leur 18ème place au classement par équipes. 2023 est à oublier et les victoires d’étapes sont devenues un lointain souvenir. C’est pour cette raison que ce Tour de France sera un rendez-vous important.

Jonathan Vaughters continuant à faire confiance à son leader, Richard Carapaz (3ème du Tour en 2021), mais également à des coureurs comme Ben Healy, Neilson Powless ou encore Alberto Bettiol. « Nous allons devoir voir cela en action pour que l’équipe joue le général du Tour parce que nous ne sommes pas une équipe qui va courir apprès la 8ème place au Tour. Ce n’est pas notre ambition. En fin de compte, notre objectif en 2024 est de gagner des courses, pas de gagner des points. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du Tour de France dans votre mag

« Nous ne sommes pas une équipe qui va courir après la 8ème place au Tour… »

Mais de l’aveu même de Jonathan Vaughters, le manager général, il faudra sûrement chercher des satisfactions en dehors du classement général même si Richard Carapaz a déjà remporté un grand Tour avec le Giro en 2019et qu’il compte sur le Tour pour oublier sa déception de ne pas avoir été retenu pour les JO de 2024, saa fédération lui ayant préféré Jhonatan Narvaez (1 seul qualifié).

« Si c’est le cas et que Vingegaard, Pogacar, Roglic et Evenepoel sont tous là, que nous devons changer notre ambition, alors je pense que ce sera bien évident avant le début du Tour. » Avant de rajouter.

« Si nous pouvons avoir l’ambition de courir après le podium, c’est un peu hors de portée, mais quoi qu’il en soit, Richard a prouvé qu’il pouvait gagner le général et des étapes. Il a juste besoin de se remettre dans sa condition de 2021, quand il a été champion olympique. D’abord, il doit revenir à ce point physique. »

Nul ne doute qu’une victoire d’étape serait déjà une grande satisfaction pour Vaughters et ses hommes. La vie n’est plus si rose que cela chez EF Education EasyPost. Néanmoins, la formation américaine veut encore croire à de plus beaux jours sur les routes du Tour de France. Sur le Giro 2024, Georg Steinhauser a mis fin à la disette de l’équipe sur les grands Tours avec son succès d’étape (17ème). De quoi permettre de rêver à un Tour plus heureux ?

À LIRE AUSSI : Pogacar vise le doublé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi