samedi 28 janvier 2023

Coupe du monde : le Qatar peut-il créer la surprise ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Pour sa première participation à la Coupe du monde, le Qatar fera tout pour réussir une grande et belle compétition. Mais pour qu’elle le soit en dehors, les « Al-Annabi » devront se montrer bons sur le terrain également.

Ce sera l’une des curiosités de la Coupe du monde. Pays organisateur, l’équipe du Qatar sera une découverte pour beaucoup. Avec un maigre palmarès et une Coupe d’Asie remportée en 2019, les « Al-Annabi » (Les Bordeaux) voudront être la hauteur de l’espoir de tout un peuple. Mais, depuis 2019, difficile de juger du réel niveau de la sélection de l’hôte du Mondial 2022.

Il y a bien eu des moments remarquables comme lors de la Gold Cup 2021 et une demi-finale perdue 1-0 contre les Etats-Unis ou encore une 3ème place accrochée face à l’Egypte (00, 5 tab 4), lors de la Coupe arabe 2021, après une défaite demi-finale face à l’Algérie (2-1), sans oublier des probantes victoires face à la Bulgarie (2-1) ou le Ghana (2-1) mais dernièrement, il y a eu des défaites peu flatteuses face aux Espoirs de la Croatie (3-0) ou encore le Canada (2-0) qui laissent douter des réelles forces vives du Qatar. Mais, pour son sélectionneur Félix Sanchez, il n’y a pas de place aux doutes.

« Pour être honnête, n’importe quel groupe, n’importe quelle équipe sera très, très dur pour nous, avouait-il lors du tirage au sort. Il faut voir le classement FIFA ou l’historique de chacune des équipes qui sont ici. Nous sommes fiers d’être ici. Nous connaissons maintenant nos adversaires, alors maintenant nous allons commencer à nous préparer pour ces trois matches et essayer d’être aussi compétitifs que possible, tout en faisant du mieux possible. »

« Essayer d’être compétitif »

A 46 ans, l’entraîneur actuel de la sélection du Qatar, Félix Sanchez Bas, vivra l’aboutissement d’une carrière qui l’avait vu d’abord comme formateur au FC Barcelone entre 1996 et 2006, où il a notamment vu grandir Xavi ou Iniesta, avant de prendre la destinée de l’Aspire Academy, du côté de Doha. Très vite, son travail fait de lui l’homme indiqué pour mener le

destin des jeunes footballeurs qatariens comme Saad Al Sheeb, Abdelkarim Hassan, Hassan Al-Haidos, Akram Afif, Ali Almoez ou encore le joueur d’origine française, Karim Boudiaf, qui seront destinés à vivre la première Coupe du monde du pays. En prenant successivement les U19, puis les U20 et le Qatar olympique, Félix Sanchez a profité de la confiance de ses dirigeants pour permettre au Qatar de gagner en maturité et d’avoir un jeu capable de gêner n’importe quelle formation.

Il avait d’ailleurs expliqué ses plans. « Les matches très compétitifs étaient ce que nous recherchions, et nous l’avons obtenu à travers les tournois où nous étions invités. Avoir l’occasion de jouer ce genre de tournoi était formidable pour nous. Nous avons une meilleure connaissance. Si nous devons les affronter à nouveau dans la compétition officielle, nous arriverons avec un excellent fond, ce qui devrait nous aider pour 2022. » Reste à le démontrer maintenant sur le terrain.

Comment le Qatar s’est qualifié ?

Pays hôte de la 22ème édition, le Qatar a été qualifié d’office sans passer par les qualifications.

Son calendrier

20 novembre : Qatar Equateur à 17h

25 novembre : Qatar Sénégal à 14h

29 novembre : Pays-Bas Qatar à 16h

Le chiffre : 1

Le Qatar compte à son palmarès une simple Couple d’Asie des Nations en 2019 et des participations à la Copa America et la Gold Cup.

Le joueur à suivre : Almoez, un atout de poids

A 26 ans, Ali Almoez sera l’un des principaux atouts de l’attaque qatarienne. Formé notamment à l’Aspire Academy, il part à 18 ans en Belgique, au KAS Eupen. Il enchaînera avec un contrat pro au LASK Linz, en Autriche, puis le Cultural Leonesa, en Espagne. En 2016, il retourne au Qatar à Al-Duhail SC où il prépare la Coupe du monde avec notamment des performances de premier plan à la Coupe d’Asie des Nations en 2019 ou la Gold Cup 2021 qu’il termine comme meilleur buteur. Il est d’ailleurs le seul joueur au monde à avoir trouvé le chemin des filets lors de trois compétitions continentales différentes.

Pronostic

Réussir être à la hauteur de l’évènement avec de bons résultats et peut-être accrocher un point voire une victoire serait déjà une belle performance pour rendre fier tout un peuple et une nation qui a tout fait pour accueillir le plus grand évènement de sport avec les Jeux Olympiques. Mais il faudra ne pas être ridicule.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi