vendredi 14 juin 2024

La Rochelle : Stade Rochelais et cyclisme féminin main dans la main

À lire

Pour booster son développement, l’équipe cycliste féminine de La Rochelle peut compter sur le rugby. En effet, le Stade Rochelais a noué un partenariat solide avec le cyclisme féminin.

Voir deux clubs de deux sports différents se rapprocher n’est pas une première en France. À la Rochelle l’équipe féminine UCI cherche à s’inspirer des méthodes et de l’état d’esprit d’une des meilleures formations du Top 14.

Dans le cadre de ce partenariat, le Stade Rochelais met notamment à disposition les équipements de son centre de performance Apivia Parc (stages, entraînements). En outre, le Stade Rochelais accompagne le projet des coureuses au niveau médical (traumatologie, kiné, podologie, cryothérapie…). Mais aussi scolaire (école technique privée) et professionnel (aide à l’insertion professionnelle).

« Ce partenariat va nous permettre de franchir un nouveau palier dans la structuration de notre équipe et nous projeter vers de nouveaux défis », déclarait Jean-Christophe Barbotin. Le manager général du Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling, heureux de pouvoir s’appuyer sur l’expérience et l’expertise du club de rugby professionnel.

En 2021, les couleurs, le design du maillot et le naming ne font désormais qu’un. Les rugbymen accompagneront les cyclistes dans la recherche de mécénat et de partenariats techniques, dans la gestion du merchandising. Cela s’ajoute à la communication et dans diverses opérations événementielles et de relations publiques communes. Cette accompagnement lie les deux univers et essaye de créer une vraie synergie.

Surtout au bénéfice des coureuses qui ne pouvaient rêver meilleur support. Au moment où la crise sanitaire fait planer un énorme doute sur l’avenir de la plupart des clubs pros ou associations sportives.

Le team CMWC de la Rochelle intègre l’UCI Women’s World Tour

Avec le département de la Charente-Maritime en support, les enjeux seront multiples pour Noémie Abgrall, Coralie Demay ou Elodie Le Bail et Mélanie Maurer. Toutes sont prêtes à vivre une troisième saison d’affilée aux couleurs Jaune et Noir cette fois. De fait, l’objectif est de se qualifier pour le Tour de France féminin. Dont le grand retour est prévu pour 2022, atteindre le top 30 mondial, remporter une classe 2, bien figurer aux championnats de France tout en approfondissant une vocation de club formateur.

Au-delà d’un partenariat qui n’inclut aucune aide ou compensation financière, Pierre Venayre, le directeur général du Stade Rochelais Rugby explique les raisons qui l’ont poussé à s’intéresser au cyclisme féminin : « Nous pourrons créer une belle dynamique territoriale de valorisation du sport féminin autour des cyclistes, des basketteuses et des rugbywomen du Stade Rochelais. Cette nouvelle opportunité de diversification de nos activités viendra renforcer la marque. »

Aux cyclistes féminines de s’engouffrer dans cette brèche pour rêver plus haut et plus fort. Après seulement deux ans d’existence le partenariat fonctionne. En effet, deux victoires en Coupe de France, par équipe et en individuel ont renforcé les bons choix. Ce partenariat inédit entre le rugby et le cyclisme est un fantastique encouragement pour la team CMWC. Créée en 2013 et devenue en 2019 la seconde équipe française à participer au circuit UCI Women’s World Tour. Elle intègre ainsi le top 50 des meilleures formations mondiales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi