samedi 26 novembre 2022

Les notes de Danemark-France (2-0) : défense fantôme, attaque en berne

À lire

Battue 2-0 par le Danemark l’équipe de France peut dire merci à la Croatie (vainqueur de l’Autriche) pour son maintien en Ligue A. Auteur d’un match médiocre, les Bleus ont manqué l’occasion de faire le plein de confiance dans ce dernier match avant la coupe du Monde au Qatar.

Alphonse Aréola (6) : le gardien de West Ham a été l’un des meilleurs bleus ce soir sur la pelouse danoise. Sérieux, il s’est illustré à travers plusieurs parades (20’ et 37’ minutes) et quelques bonne sorties (57’). Il n’a pas grand chose à se reprocher sur les deux buts concédés. En bref, il a limité la casse.

Dayot Upamecano (4,5) : légèrement court sur l’ouverture du score, sa grande taille à beaucoup manqué dans la surface de réparation. Le bavarois a subi tout au long du match. Un mauvais match a oublié pour le Français et Didier Deschamps en vue du mondial prochain.

 William Saliba (4) : le défenseur d’Arsenal n’était pas dans son assiette. Gêné par le pressing haut des Danois il a été à contretemps une grande partie de la première période. Il n’a pas commis de grossières erreurs mais son imperfection ne lui a pas permis de mieux s’exprimer.

Remplacé par Jonathan Clauss à la mi-temps. Le Marseillais a fait une bonne entrée. Il a distribué de nombreux centres et à montrer sa disponibilité.

Benoit Badiashile (5,5) : c’est sûrement le meilleur défenseur ce soir. Solide défensivement, le danger n’est presque jamais venu de son côté. Cependant le géant Monégasque aurait pu mieux faire sur les coups de pieds arrêtés adverses. Timide offensivement il a été largement moins impactant que face à l’Autriche.

Benjamin Pavard (4) : Ii a vécu en enfer. Pressé par ses adversaires, son manque de précision au niveau des passes et des relances n’ont pas aidé ses coéquipiers à se relancer. Dans un système à trois défenseurs, le latéral à eu beaucoup de mal à trouver sa place sur le terrain. Il est en retard sur l’ouverture du score danoise 34’. Positionné en défense central en seconde période, il aura vécu un match très difficile.

Les milieux ont pris l’eau

Aurélien Tchouaméni (5) : ce n’était pas le Tchouaméni des grands jours. Pris de vitesses à quelques reprises il a tout de même assurer en défense.  Sa qualité de passe et ses ouvertures à la Paul Pogba omniprésente habituellement n’ont pas fait mouche ce soir et ont cruellement manqués aux Bleus. Lui aussi a connu quelques pertes de balles et a été auteur de relances imprécises.

Eduardo Camavinga  (4,5) : ce n’était pas du grand Camavinga. Le madrilène a commencé le match avec de bonnes intentions. Créateur dans le jeu, il a beaucoup cherché la profondeur. Il a aussi pris ses responsabilité en tirant deux fois au buts avant de sombrer petit à petit. Malheureusement il y avait trop d’erreurs et d’imprécisions ce soir.

Remplacé par Yousouf Fofana à la mi-temps. Le Monégasque a été l’ombre de lui-même par rapport à son match contre l’Autriche.

Ferland Mendy : (5,5) : encore une fois peu de déchet pour le défenseur du Réal Madrid. Très souvent à l’honneur durant la première partie de la première mi-temps il s’est éteint avec le temps. Sa relation avec Kyllian Mbappé dans les 25 première minutes de jeu sont quand même à retenir.

Remplacé par Adrien Truffert à la 65’

Des attaquants inoffensifs

Antoine Griezmann (6) : il a été très actif tout au long du match que ce soit défensivement ou offensivement. Brillant par moment à travers sa qualité technique et ses contrôles de balles le capitaine des Bleus ce soir à tout tenter pour relancer son équipe. Son coup franc en seconde période montre ses intensions d’aller de l’avant. 

Remplacé par Randal Kolo Muani à la 81’

Kyllian Mbappé (6,5) : sa volonté et son talent n’auront pas permis à l’équipe de se relever. Il a animé les premières minutes du match par sa technique et sa disponibilité. Très peu touché en attaque en première mi-temps il a beaucoup tenté dans un second temps, en vain. Kasper Schmeichel a repoussé toutes ses tentatives.

Olivier Giroud (5,5) : très peu disponible en première période, le joueur de l’AC Milan n’augmentera pas son nombre de buts en Equipe de France ce soir. Avec très peu de ballons touchés il a assuré dans les duels aériens. Souvent revenus en défense, Giroud n’a pas grand chose à se reprocher ce soir.

Remplacé par Christopher Nkunku à la 65’

Du côté du Danemark, Kasper Schmeichel a été l’homme du match, réussissant des arrêtes déterminants face à Kylian Mbappé. Christian Eriksen a aussi fait un match de très haut niveau.

Mattys Bernard

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi