jeudi 2 février 2023

Les stades de TOP 14 sont-ils à la hauteur de leur championnat ?

À lire

Le Top 14 est un championnat de plus en plus populaire, les affluences sont en progression dans les stades. Quel est l’état des différentes enceintes de l’élite ? Certaines ont-elles besoin d’être rénovées ? Rugby magazine a mené l’enquête.

Stade Jean Dauger / BAYONNE

Construit dans les années 30, le parc des sports Saint-Léon a été rebaptisé Jean Dauger (ancien joueur emblématique du club mort en 1999) au début des années 2000. Le stade Jean Dauger est un stade de ville et donc très facile d’accès. Après des rénovations en 2006 et 2009, une nouvelle a été réalisée en 2021 afin de porter la capacité à 14 500 places. Pour un investissement de 20 millions d’euros, deux des quatre tribunes ont été refaites.

Stade Chaban Delmas / BORDEAUX-BÈGLES

Les Girondins de Bordeaux ont connu leurs plus grands succès dans ce stade (entre 1938 et 2015), en faisant l’un des plus mythiques en France. Construit en 1924, le Parc des Sports puis Parc Lescure a été renommé stade Chaban Delmas en hommage à l’ancien maire de Bordeaux. Quand les Girondins ont déménagé au Matmut Atlantique, l’UBB est devenu club résident (l’UBB y évoluait depuis 2011), en 2015. Il a été rénové à quatre reprises (en 1938, 1987, 1998 et 2008) et a aujourd’hui une capacité de

33 290 places, c’est le 12ème stade français en termes de places assises. Depuis octobre 2022, il est inscrit à la liste des monuments historiques. Aucune rénovation n’est prévue.

Stade Amédée-Domenech / BRIVE

Pilier des années 50-60, Amédée-Domenech a donné, en 2004, son nom au stade de Brive. Il existe depuis 1921, mais a déjà été rénové à plusieurs reprises en 1970, 1989, 1997, 2011 et 2019 car il était vétuste. Il a aujourd’hui une capacité de 15 000 places, mais ne peut accueillir que 13 979 spectateurs en raison du règlement de sécurité. Le stade a fêté ses 100 ans l’an dernier et c’est un centenaire qui va encore évoluer avec une quatrième tribune (3000 places environ) et les trois autres seront rénovées.

Stade Pierre Fabre / CASTRES

Existant depuis 1907, il est l’un des plus vieux du Top 14, mais il a été rénové en 1999 puis il est agrandi entre 2005 et 2017. Il a été modernisé avec notamment en 2017 un étage ajouté à la tribune Rui avec un pub Gary Whetton, des loges Top 14, un salon, un espace de réception, etc. En 2022, la pelouse a été remplacée par une pelouse hybride. Elle est réalisée par un engazonnement sur une couche de jeu en substrat élaboré et renforcé par injection de fibres synthétiques. Elle est plus résistante et esthétique. Le stade qui porte le nom du mécène du club peut aujourd’hui accueillir 12 500 spectateurs. Il est petit, mais moderne et fonctionnel.

Stade Michelin / CLERMONT

Le stade Michelin est l’un des plus modernes d’Europe. Il a été rénové au début des années 2010. En 10 ans, le club a dépensé 24 millions d’euros. Il existe depuis 1911, il a été rénové en plusieurs étapes en 2006-2008, en 2010-2011 et en 2015-2016 pour la dernière partie de l’extension. Aujourd’hui, il possède une capacité de 19 357 places. Surnommé le chaudron jaune et bleu, il a l’une des plus belles ambiances en Europe. Il a été très bien pensé et rénové pour offrir une grosse ambiance à chaque match.

Stade Marcel Deflandre / LA ROCHELLE

Quasiment toujours à guichets fermés, l’antre du Stade Rochelais se trouve en plein cœur de la ville. Il peut accueillir 16 000 personnes. Construit en 1925, il a été agrandi en 1995 et rénové en 2010. Le stade est très fonctionnel, seule la pelouse était mauvaise (classée en 24ème position des pelouses de Top 14 et Pro D2). En 2019, une pelouse hybride alliant gazon naturel et microfibres synthétiques a été posée. Le stade Marcel Deflandre a grandi en même temps que son équipe et aujourd’hui il est l’un des plus beaux du Top 14.

Matmut Stadium Gerland / LYON

Le stade Gerland est l’une des enceintes les plus mythiques de France. Le LOU s’y est installé en 2017 quand l’OL l’a quitté et l’a rebaptisé le Matmut Stadium Gerland. Il a été construit en 1900 et a subi diverses rénovations en 1984, 1998 et 2017. C’est l’année où le LOU s’y installe et sa capacité est ramenée à 35 029 places. Pour la plupart des matches, le LOU utilise une configuration de 25 000 places et ferme une partie des virages nord et sud. En 2021, les dirigeants ont opté pour une pelouse synthétique.

GGL Stadium / MONTPELLIER

Le GGL Stadium est le premier stade construit dans l’ère du professionnalisme en 1995. Il a succédé au Altrad Stadium (de 2014 à 2018) suite à un contrat de naming signé pour trois ans. Le GGL peut contenir 15 697 spectateurs avec 12 697 places assises. Il pourrait prendre un autre nom à la fin du contrat , mais aucun projet de rénovation n’est prévu car il est récent et est l’un des plus neufs du Top 14.

Paris La Défense Arena / RACING 92

Plus grande salle d’Europe, la Paris La Défense Arena (anciennement U Arena jusqu’en 2018) a été inaugurée en 2017. En configuration rugby, elle peut accueillir jusqu’à 30 680 spectateurs. Elle accueillera les épreuves de natation et la finale de water-polo des JO 2024. C’est une pelouse synthétique et la priorité est donnée aux spectacles, le Racing 92 doit d’ailleurs délocaliser quelques matches.

Stade du Hameau / PAU

Construit en 1948, le stade du Hameau a été rénové pour la dernière fois en 2017 après une première rénovation en 1988. Il peut accueillir 14 588 spectateurs et la Section Paloise est club résident depuis 1991. C’est l’un des stades les plus grands et les plus modernes de la région Nouvelle-Aquitaine (le 3ème derrière le Matmut Atlantique et Chaban-Delmas), il est le plus grand des Pyrénées-Atlantiques devant Jean Dauger (Bayonne) et Aguilera (Biarritz) et il a accueilli une finale de Pro D2 en 2019. Il est réussi architecturalement parlant et moderne.

Stade Jean Bouin / STADE FRANÇAIS

Construit dans les années 20, le stade Jean Bouin a été reconstruit en 2010. Il possède aujourd’hui une pelouse synthétique et une capacité de 20 000 places. Il ne fait pas souvent le plein, mais il est superbe au niveau architecture. Le stade Jean Boin est l’un des plus récemment rénové du championnat et il n’a pas besoin de retouches, il faut juste le remplir maintenant.

Stade Aimé Giral / PERPIGNAN

Stade de l’USAP depuis 1940, le stade Aimé Giral a besoin de se refaire une beauté après avoir été agrandi en 1998 et 2008. En janvier, le projet de rénovation va être lancé. L’enceinte va être modernisée avec le développement des hospitalités. La fin des travaux est prévue en 2024-2025 si tout se passe comme prévu et s’il n’y a pas de retards. Il a une capacité de 14 593 places, mais cette rénovation permettrait de générer des revenus supplémentaires pour le club.

Stade Mayol / TOULON

Le stade Mayol (offert par le chanteur Félix Mayol au club) est un stade de ville en plein cœur de la cité varoise. Construit à la fin des années 20, il a été l’objet de plusieurs rénovations en 1947, 1965 et a été agrandi en 1983 et 2016. Une pelouse synthétique a été récemment installée. Il possède aujourd’hui une capacité de 17 500 places mais, en étant situé en centreville, il est difficile de faire des travaux d’envergure ou un agrandissement significatif.

Stade Ernest Wallon / TOULOUSE

Le Stade Ernest Wallon a été construit entre 1978 et 1982, il est utilisé depuis 1982 par le Stade Toulousain et a subi d’importants travaux de rénovation au début des années 2000. Il porte le nom du président du Stade olympien des étudiants de Toulouse. Sa capacité a été portée à 19 000 places et la pelouse hybride a été installée en 2019. En 2016, il est devenu le premier stade de rugby 100% connecté d’Europe. De nombreux travaux ont été faits ces dernières années et pas d’autres travaux prévus dans l’immédiat.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi