samedi 20 juillet 2024

Nans Peters : « Le pingouin » déploie ses ailes avec AG2R-Citroën

À lire

À 27 ans (il les fêtera le 12 mars), Nans Peters a franchi un cap depuis deux ans. Vainqueur d’une étape sur le Giro en 2019 et d’une autre sur le tour en 2020, celui que l’on surnomme le pingouin en raison de son style particulier est prêt à briser la glace.

Déjà très jeune, Nans Peters, qui doit son prénom au feuilleton favori de sa maman « Nans le Berger », est bercé par le cyclisme. C’est son père, un ancien cycliste amateur ainsi que son frère Léo aujourd’hui directeur sportif chez Chambéry Cyclisme où Nans a évolué de 2013 à 2016, qui le poussent à se lancer dans cette discipline. Et ils avaient raison. Car le Grenoblois, sociétaire de l’US Jarrie Champ Cyclisme, brille en amateurs. Au point de devenir le coureur le plus sélectionné chez les espoirs. Avec 22 convocations et d’obtenir le vélo espoir français en 2015.

Mais Nans Peters prend une tout autre dimension lorsqu’il décide de s’engager avec AG2R lors de la saison 2017. Il découvre ainsi le circuit professionnel. Pourtant, celui que l’on surnomme l’Ours du Vercors ou le Pingouin, du fait de ses gros sourcils et de son mouvement d’épaules sur le vélo. Où il bouge même quand il n’est pas à fond, peine à s’imposer.

« J’ai réalisé mon rêve de gosse : participer au Tour de France »

La délivrance ne viendra qu’en 2019. Lorsqu’il devient le premier coureur de l’équipe AG2R à remporter une étape sur le Giro depuis 2011. Le début d’un rêve pour celui qui attendait ça depuis sa jeunesse.

« Je n’avais jamais gagné chez les pros. Pas même en classe 1, alors y parvenir sur le Tour d’Italie c’est énorme », avait-il déclaré, heureux, après la course. Pour autant, l’Isérois de 27 ans est loin d’être rassasié. Motivé, il a acquis énormément d’expérience sur les routes des grands Tours, en prenant les départs à quatre reprises depuis 2018 (1 Tour, 1 Giro, 2 Vuelta).

Et sa détermination finit par payer, au départ du Tour de France 2020 où il réalise son rêve. « J’ai réalisé mon rêve de gosse : participer au Tour de France ». Plus qu’un rêve même puisqu’il a triomphé sur les routes françaises. Lors de la 8ème étape entre Cazères et Loudenvielle, faisant de ce jour, sûrement l’un des plus beaux de sa carrière.

Un style inimitable

A la fin de la saison 2020, le Pingouin s’est accordé une pause bien méritée. « Je suis content d’être arrivé au bout car j’étais épuisé. Malgré le confinement et quatre mois sans compétition, je n’ai jamais arrêté de rouler ». Néanmoins, le coureur d’AG2R Citroën n’en oublie pas ses objectifs. Motivé, il a déjà coché son Nans Peters a également un faible pour le ski depuis tout petit.

Au point même d’intégrer le ski de fond dans sa préparation hivernale. Ami avec le biathlète Emilien Jacquelin, l’Ours du Vercors n’hésite pas à s’entraîner avec lui. Malgré leur rivalité de jeunesse et il garde notamment un oeil passionné sur le biathlon et sur les performances des biathlètes français.

Néanmoins, le coureur a un contrat avec AG2R Citroën courant jusqu’en 2023. Son avenir dans ce sport, bien que déjà pas mal réussi, est tout tracé. « Je suis heureux de prolonger. C’est là que j’ai appris mon métier, et c’est l’équipe où je veux continuer à m’améliorer. Fort de la dynamique de ma victoire sur le Tour de France, je souhaite continuer à apporter ma contribution à une organisation qui sera encore plus solide dans les années à venir. Je suis fier de la confiance que Vincent Lavenu et son équipe m’ont témoignée. » Le Pingouin n’a pas fini de déployer ses ailes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi