jeudi 25 avril 2024

Provence Rugby, ce club prêt à concurrencer l’OM !

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Pour sa deuxième saison à Provence Rugby, Adrien Lapègue l’ancien ailier du Stade Français enchaine les essais. De quoi rêver, à 25 ans, de retrouver le Top 14. Entretien pour Rugby Magazine et Le Quotidien Du Sport.

Provence Rugby est à la bataille pour la montée. Est-ce l’objectif du club cette saison ?

On n’a jamais dit qu’on voulait absolument monter. L’objectif, c’est d’être dans les six car le club ne l’a encore jamais fait. Maintenant, si on peut s’offrir un match à domicile pour les play-offs, c’est un autre objectif, mais la priorité est déjà de finir dans les six.

Le club est-il prêt en cas de montée ?

Oui, je pense que le club est prêt. Monter en Top 14, c’est faisable. Le plus dur, c’est d’y rester. On voit souvent des équipes monter, redescendre, passer deux ans à réessayer de monter, redescendre… C’est quelque chose d’assez compliqué. Le club est prêt à monter en Top 14. Ensuite, il faudra y rester !

Y a-t-il la place pour un grand club de rugby à côté de l’OM?

Oui je pense. La région, aujourd’hui, vit pas mal pour le rugby. Ça s’est développé. Il y a du monde au stade. Dans la ville, ça parle beaucoup rugby, c’est quelque chose de nouveau.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans votre mag

« Il n’y avait rien de concret avec Bayonne »

Le Mercato de la saison prochaine a déjà commencé avec les signatures de Plisson et North. Ça annonce la couleur !

Ce sont de très bons joueurs. Ce sont deux grosses recrues. Le président met tout en œuvre pour préparer une montée. J’espère qu’ils vont nous apporter leur expérience internationale pour nous aider à aller le plus haut possible la saison prochaine.

A titre personnel, vous enchainez les essais cette saison. Y a-t-il une explication ?

Il y a eu un déclic personnel, mais ce qui m’a aidé, c’est aussi notre jeu. Cette saison, notre jeu est énormément tourné vers l’offensive. Les ailiers, on a beaucoup de liberté, on touche plus de ballons, donc forcément on est plus propice à marquer.

Pour le titre de meilleur marqueur, le Biterrois Storti (17 essais contre 12) a mis la barre haute !

C’est un très bon joueur. Il vient lui aussi du Stade Français et cherchait également du temps de jeu. Il peut s’exprimer dans une équipe, Béziers, qui est très tournée vers l’attaque, donc forcément il a beaucoup de ballons, un peu comme nous. Adrien fait une très belle saison. Il était prêté et va retourner au Stade Français. Il mérite d’y repartir et de goûter au Top 14 ce qu’il n’avait pas pu faire quand il y était.

Adrien Lapègue a gagné du temps de jeu avec Provence Rugby

Personnellement, comment vous êtes-vous retrouvé à Provence Rugby après avoir joué le Top 14 et la Champions Cup avec le Stade Français ?

Je cherchais du temps de jeu parce que je ne jouais pas assez souvent, même si c’est vrai que j’avais quand même joué un quart de finale de Top 14, un 8ème de finale de Coupe d’Europe. Mais ce que je voulais, c’était un gros projet pour m’épanouir et trouver beaucoup de temps de jeu. Aix m’a direct séduit et je n’ai pas hésité.

Vous avez prolongé en décembre jusqu’en 2026. Vos performances n’auraient-elles pas pu vous offrir un club de Top 14 ?

Je voulais vraiment montrer ma confiance envers le club. Je m’y sens très bien, épanoui. Le plus important, c’est que je prends énormément de plaisir sur le terrain et aux entraînements. C’est vraiment le plaisir qui m’a fait rester ici. Je n’ai jamais été autant épanoui que cette année.

On a parlé d’un retour à Bayonne où vous avez été formé jusqu’en 2018…

Mon agent a échangé avec le staff, mais il n’y avait rien de très concret. Je ne sais pas s’ils cherchaient un ailier de mon profil. Retourner à Bayonne, ça aurait pu être une belle histoire. Ce n’est pas moi qui ne voulais pas. Je ne sais pas si eux le voulaient non plus. Mon frère (Gabriel, Ndlr) y est au centre de formation. J’aurais pu peut-être jouer avec lui, mais la question ne s’est pas vraiment posée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi