mercredi 21 février 2024

Remco Evenepoel : « Je suis plus fort mentalement »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

C’est un Remco Evenepoel ambitieux qui repart pour cette nouvelle saison avec la formation Quick-Step Alpha Vinyl. Remis complètement d’un point de vue physique, le Belge devrait faire parler de lui de nouveau en 2022 aux côtés de Julian Alaphilippe. Même si la Vuelta sera son principal objectif.

Avant de penser à 2022, comment avez-vous vécu cette saison particulière après votre grave accident ?

Au final, je suis plutôt content de mon retour. J’ai réussi à faire 8 victoires. Ce ne sont pas les victoires du niveau que je souhaite atteindre, mais elles sont importantes par rapport à ce qui m’était arrivé en 2020. Je suis heureux de ma saison dernière. J’ai quand même fait 5 podiums sur 6 lors des différents championnats du calendrier (Belgique, Europe et Monde, Ndlr).

Je donnerai tous les podiums pour un maillot (sourire). Je pense que ma première semaine dans le Giro a été très bonne. Puis j’ai eu des jours difficiles où j’étais vraiment fati- gué avec de mauvaises jambes. Dans l’équipe, on l’avait anticipé. Malheureusement, elle est tombée sur l’étape la plus difficile. La jour- née de repos m’a fait du bien pour retrouver mes jambes et de bonnes sensations. La chute est venue bousculer ma fin de Giro.

J’aurais peut-être pu remporter une étape ou aider João (Almeida) pour son classement général. Après le Giro, le mois de juin m’a fait du bien en prévision des JO de Tokyo. Mais, au final, je n’étais pas au mieux à Tokyo. C’est dom- mage. On a appris de cette dernière saison pour mieux repartir cette année. Cela s’est vu. Quand je suis bien, je suis capable de faire de grands résultats. On l’a déjà vu par le passé et je compte bien encore le prouver dans les prochains mois.

Remco Evenepoel repart à l’attaque

La deuxième place aux Championnats d’Europe est à l’image de votre saison…
(Il coupe) J’ai beaucoup de regrets sur cette journée. Je sais aujourd’hui ce que j’aurais dû faire pour lâcher Colbrelli. A ce moment-là, j’ai juste cherché à mettre un gros tempo et rouler fort pour le lâcher. Ça n’a pas mar- ché. Après, j’ai parlé à tous les sprinteurs de l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl pour deman- der des conseils. Ils m’ont dit que j’aurais dû faire des accélérations répétées. Etant donné qu’ils sont plus lourds, les sprinteurs n’aiment pas ça. J’aurais dû le faire sur 2-3 minutes. Mais après c’est toujours facile de le dire.

Pensez-vous que les courses d’un jour peuvent vous êtes plus profitables ?

J’ai toujours bien évolué sur les courses d’un jour. J’ai vraiment pris plus de force sur ces courses. Mes sprints et mes accélérations sont meilleures que par le passé. Je pense que tout le travail qui avait été fait pour le Giro a été bénéfique durant la fin de saison dernière.

Ce n’était pas une mauvaise chose. Je ressens encore les effets aujourd’hui au moment de reprendre cette nouvelle saison. C’est positif pour 2022. Mon corps a aussi pu se reposer comme il faut cet hiver. Mon corps est plus fort et mature. J’ai repris les muscles que j’avais perdus dans ma rééducation. Il n’y a que des bons signes pour 2022.

« Quand je suis bien, je suis capable de faire de grands résultats »

Comment abordez-vous cette nouvelle année justement ?

J’ai toujours la même motivation, je ne suis pas impatient. Je vais prendre les jours comme ils viennent. Je ne veux pas brûler les étapes. C’est jour par jour. Même pour les entraînements. Ça m’aide à être plus mature. Je suis plus calme dans les situations difficiles.

Ce n’es pas pour autan, que je vais changer mon caractère. Je veux tojours gagner et être le plus rapide, mais je sais que je dois réfléchir maintenant et m’adapter aux différentes situations. Quand ça ne va pas dans ton sens, ça ne sert à rien d’être fou. Je pense que j’ai bien travaillé sur cet aspect mental cet hiver avec mes parents ou ma co- pine. On a trouvé les solutions pour gérer les situations difficiles.

Etait-ce un besoin que vous aviez après les moments difficiles que vous avez connus ?

Je sentais que j’avais besoin d’une période sans stress et sans rien. J’ai eu mes premières vacances depuis que je suis devenu professionnel en 2019. Ça m’a aidé à être plus calme et relax.

Evenepoel débute en Espagne

Espérez-vous être performant dès les premières courses ?

J’ai repris le programme de 2020 avec Valence et l’Algarve pour commencer. Si j’ai l’occasion de gagner ces courses, je ne veux pas passer à côté. Mais je ne vais pas forcer les choses. Je pense que l’on travaille tou- jours l’hiver pour être performant sur les premières courses. Je pense que j’aurai la possibilité de briller. Ce sont des courses qui me plaisent.

J’aurai des montées et des chronos qui m’iront bien. Après, je vais chercher à trouver mon pic de forme pour les objectifs majeurs de ma saison qui sont Tirreno-Adriatico au mois de mars, les Classiques ardennaises au printemps. Je suis content d’avoir ce focus sur Liège-Bastogne-Liège.

Après repos avant de basculer sur la deuxième partie de ma saison avec la Vuelta. Je vais me préparer au maximum pour la Vuelta grâce à des courses d’une semaine comme le Tour de Norvège, le Tour de Suisse ou le Tour de Burgos. San Sebastian sera aussi à mon pro- gramme. Je suis vraiment heureux des défis qui m’attendent. C’est un bon programme. J’ai des courses de grande qualité.

Comment va se passer votre collaboration avec Julian Alaphilippe notamment sur les Ardennaises ?

Pour les Classiques, c’est un rêve d’être à ses côtés. Julian est très explosif. Je pense que l’on est deux types différents aux qualités similaires. Je pense que ça peut aider l’équipe à gérer la course de manière différente. Mais je pense que c’est un avantage de courir d’aussi belles épreuves avec le champion du monde.

On pourra avoir de nombreuses tactiques pour viser la victoire. On s’entend bien. Nous sommes bons amis. Nous aimons bien rouler ensemble. Je pense que pour ce genre de courses, ça ne pourra que donner un beau spectacle. J’espère que l’on pourra gagner le plus possible cette année tous les deux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi