samedi 28 janvier 2023

Rétro – Grand Chelem 2010 : le XV de France sans pitié, Parra révélé

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Pour l’année de leur centenaire dans le Tournoi, les Bleus tapent dans le mille et font tomber leurs adversaires un à un animés par une détermination sans borne. Le Grand Chelem de 2010 sera le dernier avant 2022.

Catalogués comme étant capables du meilleur comme du pire, les Bleus en 2010 cochent néanmoins toutes les cases. La dynamique et l’esprit de groupe sont bien présents. Dans la genèse des Tournois remportés par l’équipe de France et des Grands Chelems réalisés, l’édition 2010 a une valeur singulière. D’abord temporelle.

Car excepté le dernier effectué par la bande à Antoine Dupont en 2022, il a donc fallu remonter à 2010 pour trouver trace d’un dernier sans faute réalisé par les Bleus dans le Tournoi :

« En 2010, cette équipe de France était bien différente par rapport à celle de 2004. Il y avait cette nouvelle vague qui arrivait. J’avais surtout été remplaçant. Morgan Parra avait accompli un magnifique Tournoi. Il était le titulaire. J’avais donc été un peu moins actif  » se souvient le consultant de France Télévisions et ancien demi de mêlée international (61 sélections), Dimitri Yachvili.

Parra, l’icône du Grand Chelem de 2010

Comme attendu, ce sont les Anglais qui ont posé le plus de problèmes aux Tricolores qui l’emportent finalement sur la plus petite des marges (12-10). Tendus par l’enjeu dans ce Crunch, les Coqs ne montrent pas forcément leur meilleur visage lors de leur ultime match. Ils s’en remettent surtout à la botte de Trinh-Duc (drop, 4ème minute) et aux trois pénalités de Morgan Parra (18ème, 24ème, 34ème).

Ils n’inscrivent pas le moindre essai, mais les Anglais butent sur une défense bleue très coriace :

« On a été meilleurs que l’Angleterre, expliqua au coup de sifflet final le capitaine Thierry Dusautoir. Mais il fallait aller chercher autre chose pour gagner, avec plus de pragmatisme. Sous la pluie, avec toute cette pression, on a bien réagi. Pour une fois les Anglais ne nous ont pas battus sur un match important et dans ces conditions-là. On peut être très fiers de l’issue de cette rencontre ».

Le sélectionneur Marc Lièvremont témoigna lui aussi de sa « fierté, même si on n’a pas maîtrisé grand-chose, mais on a montré beaucoup de courage et de la chance aussi ». L’essentiel a été fait. La France a signé un nouveau Grand Chelem. L’histoire relate qu’il a fallu attendre douze ans pour voir à nouveau une sélection du Coq invaincue dans cette compétition. Cette attente et cette rareté traduisent la portée de ce genre d’exploit.

Un succès XXL quand on ajoute que la France remporte en 2010 le neuvième Grand Chelem de son histoire, soit l’année de son centenaire dans le Tournoi ! Que demander de plus ?

Les vainqueurs français

Piliers : Clément Baiocco, Thomas Domingo, Luc Ducalcon, Sylvain Marconnet, Nicolas Mas, Jean-Baptiste Poux

Talonneurs : William Servat, Dimitri Szarzewski

2èmes lignes : Sébastien Chabal, Lionel Nallet, Pascal Papé, Julien Pierre

3èmes lignes : Julien Bonnaire, Thierry Dusautoir (capitaine), Alexandre Lapandry, Fulgence Ouedraogo, Imanol Harinordoquy

Demis de mêlée : Morgan Parra, Dimitri Yachvili

Demis d’ouverture : Frédéric Michalak, François Trinh-Duc

Centres : Mathieu Bastareaud, Yannick Jauzion, David Marty

Ailiers : Marc Andreu, Vincent Clerc, Benjamin Fall, Julien Malzieu, Alexis Palisson, Aurélien Rougerie

Arrière : Clément Poitrenaud

Sélectionneur : Marc Lièvremont

Le Tournoi 2010

1ère journée

Ecosse France : 9-18

2ème journée

France Irlande : 33-10

3ème journée

Pays de Galles France : 20-26

4ème journée

France Italie : 46-20

5ème journée France Angleterre : 12-10

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi