vendredi 19 août 2022

RUGBY : le classement des plus gros salaires du TOP 14

À lire

Même si le rugby tend à beaucoup se développer ces derniers temps avec des tendances footballistiques, comme le rachat de contrats et les nombreux transferts, il en est encore bien loin au niveau des salaires. Toutefois, une grosse dizaine de joueurs touchent déjà plus de 500 000 euros par an. Le Quotidien du Sport vous donne les 8 premiers.

Les salaires annuels des 9 joueurs du TOP 14 les mieux payés

1. Handré Pollard (photo, Montpellier) : 1,19 M€

2. Eben Etzebeth (RC Toulon) : 1,07 M€

3. Cheslin Kolbe  (RC Toulon) : 1,01 M€

4. Finn Russell (Racing) : 1 M€

5. Virimi Vakatawa (Racing) : 926 000 €

6. Nicolás Sánchez (Stade Français) : 665 000 €

7. Morgan Parra (ASM) : 650 000 €

8. Antoine Dupont (Toulouse) : 600 000 €

9. Cobus Reinach (Montpellier) : 600 000 €

Même si le rugby tend à beaucoup se développer ces derniers temps avec des tendances footballistiques comme le rachat de contrats et les nombreux transferts, il en est encore bien loin au niveau des salaires. Toutefois, une grosse dizaine de joueurs touchent déjà plus de 500 000 euros par an. Le Quotidien du Sport vous donne les 8 premiers.

En tête de ce classement on retrouve Handré Pollard avec un salaire d’environ 1,19 millions d’euros par an qui fait de lui le rugbyman le mieux payé au monde. Mohed Altrad, président du MHR s’était attiré ces services en 2019 suite au sacre de l’Afrique du Sud en Coupe du Monde. Un investissement que l’on peut juger regrettable sur le plan sportif au vu des nombreuses blessures et des performances du demi d’ouverture. Seulement 10 matchs disputés sur l’année 2021 avec son club, 6 depuis le début de la saison en Top 14. Pas épargné par les blessures, le sud-africain rejoindra Leicester la saison prochaine où son salaire se verra quasiment être divisé par 2.

1,07 M€ pour Eben Etzebeth (Toulon)

Le 2ème meilleur salaire du Top 14 et 3ème meilleur salaire du monde est attribué à un autre champion du monde. Celui-ci se situe du côté de la Rade et du Rugby Club Toulonnais. Eben Etzebeth touche pas moins de 1,07 millions d’euros. Comme son compatriote sud-africain Handré Pollard, son temps de jeu a été très faible avec seulement 5 matchs disputés cette saison en Top 14. Il retournera au pays à l’été 2022 comme il le souhaite et rejoindra les Sharks. Avant cela, le deuxième ligne aura à cœur d’apporter toute son expérience au groupe pour espérer gagner la Challenge Cup ou encore se qualifier pour les phases finales du Top 14.

Le 3ème champion du monde le mieux payé a rejoint son coéquipier Etzebeth sur la Rade cette saison après avoir gagné la Champions Cup et le Top 14 la saison passée avec le Stade Toulousain. Le salaire de Cheslin Kolbe s’élève à près de 1,01 millions d’euros. C’était l’une des surprises de cette inter-saison. Une rumeur devenu réalité avec deux années de contrat rachetées à environ 1,8 millions d’euros. Malgré cela, 9 matchs joués en Top 14 sur 23, des performances pas toujours convaincantes à l’image de son équipe et encore une indisponibilité de plusieurs semaines à l’approche de la fin de saison.

Le Racingman Finn Russell figure également dans ce classement. Le numéro 10 toucherait plus ou moins le même salaire que Cheslin Kolbe. Malgré une offre plus qu’alléchante en début de saison du côté du Japon qui aurait pu faire de lui le joueur le mieux payé au monde, l’écossais a préféré poursuivre son aventure francilienne. Ayant pour ambition de remporter la Champions Cup et le Top 14 avec ce même club, Finn Russell âgé de 29 ans estime avoir le temps de rejoindre le Japon, s’il en a envie par la suite. Ces prestations irrégulières qui le caractérise comme joueur atypique font souvent beaucoup parler chez les Ciel et Blanc. 

Seulement 600 000 € pour Antoine Dupont (Toulouse)

Son coéquipier et français le mieux payé au monde Virimi Vakatawa, lui, toucherait la somme de 926 000 euros. Ancien cadre du XV de France, le centre est en perte de vitesse ces derniers temps suite à quelques pépins physique. Le surpuissant fidjien d’origine a du mal à retrouver son meilleur niveau. Suite à la prolongation de son contrat jusqu’en 2023 malgré les nombreuses sollicitations Outre-Manche, Virimi Vakatawa compte bien retrouver sa place en Bleu pour la Coupe du Monde 2023.

L’ouvreur Nicolás Sánchez serait proche des 665 000 euros. Sous contrat avec le Stade Français jusqu’au mois de juin 2023, l’argentin n’a pas eu beaucoup de temps de jeu cette saison à cause de la concurrence avec Joris Segonds. Le Pumas s’est fait doubler dans la course au numéro 10 mais compte se relancer en disputant cette fin de saison sans enjeu suite à la fracture de la mâchoire de son concurrent au poste. 

À l’ASM Clermont c’est Morgan Parra qui touche le plus gros salaire avec environ 650 000 euros par mois. Ancien joueur international, c’est assurément un élément incontournable de l’effectif Clermontois, à un poste stratégique. Il endosse également le rôle de buteur et de capitaine, meneur de troupes. Il rejoindra le Stade Français à l’issue de la saison pour peut-être un ultime défi.

Ensuite, on retrouve pas mal de joueurs stars autour des 600 000 euros à l’instar des demis de mêlée Antoine Dupont et Cobus Reinach.

Beaucoup de salaires ne sont pas dévoilés au grand public.

Les joueurs du XV de France qui ont disputé les 5 matchs du tournoi des 6 Nations 2022 et remporté le Grand Chelem se sont vus attribuer une prime de 200 000 euros selon un barème dégressif en fonction du nombre de rencontres disputés. 

Antonin Petitrenaud

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi