jeudi 2 février 2023

TOP 14 : les transferts les plus attendus en 2023

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Les clubs de TOP 14 n’ont pas perdu de temps pour gonfler leurs effectifs avec de grandes pointures pour démarrer fort la saison prochaine.

Pas mal de clubs du Top 14 ont pris leurs dispositions avec un temps d’avance pour être compétitifs à compter de la saison 2023/2024. Sur le marché des transferts, Clermont n’est pas resté inactif. Le 3ème ligne Arthur Iturria s’est engagé pour quatre ans avec l’Aviron Bayonnais. C’est une recrue de taille pour le club basque. C’est aussi un changement de cap radical pour cet international (15 sélections) qui a passé dix ans avec les Jaunards. Né et passé par Bayonne dans sa jeunesse, c’est un retour aux sources.

Il y retrouvera en particulier son ancien partenaire de Clermont, Camille Lopez. Adrien Pélissié a aussi décidé de mettre les voiles. Bien que le club corrézien soit actuellement en grande difficulté, le talonneur international (7 sélections) a choisi Brive jusqu’en 2025. Formé à Castres, il a également porté le maillot d’Aurillac, de l’UBB avant celui de Clermont depuis 2020.

Le natif de Septfonds devrait être un atout essentiel pour le pack briviste. Les Jaunards ont déjà enregistré deux arrivées majeures pour 2023. Il s’agit de Pita Gus Sowakula et Mohamed Haouas. Le puissant 3ème ligne international All Black de 28 ans (2 sélections) s’est engagé pour deux saisons (plus une en option).

Dès l’été prochain, Clermont va pouvoir utiliser le gros potentiel de ce joueur des Chiefs, la franchise néo-zélandaise basée dans la région de Waikato. Il sera accompagné du pilier international (15 sélections) de Montpellier, lequel va quitter l’Hérault pour l’ASM, et ce pour les trois prochaines saisons.

Clermont s’active…

Le club héraultais a pêché deux gros poissons d’Exeter : Luke Cowan-Dickie et Sam Simmonds. Le premier est une référence du rugby anglais (29 ans, 42 sélections). Ce talonneur a signé pour deux ans au MHR avec un autre en option. En Europe, il est une référence au poste. Désireux de connaître une autre expérience, il est une grosse plus-value pour Montpellier. Alors que le MHR va perdre Zach Mercer, le club cher à Philippe Saint-André a trouvé un autre grand n°8 en la personne de Sam Simmonds (28 ans, 19 sélections). Le natif de Torquay est un taulier d’Exeter, double champion d’Angleterre en 2017 et 2020 et champion d’Europe 2020.

Le staff rochelais n’est pas resté les bras croisés. Tout est allé très vite entre le demi de mêlée Teddy Iribaren du Racing 92 concernant les tractations avec les Maritimes. L’international (32 ans, 2 sélections) s’est engagé pour trois saisons. L’ancien joueur de Tarbes, Brive, du MHR et donc du Racing 92 depuis 2017 va découvrir son cinquième club. Ce Toulousain de naissance y retrouvera Ronan O’Gara qu’il avait côtoyé quand le manager irlandais était dans les Hauts-de-Seine. Dans le sens inverse, le Racing 92 attend Will Rowlands. Libre de tout contrat, ce 2ème ligne de 31 ans a de belles références au niveau international.

En venant en France, il tire probablement un trait définitif sur la sélection du Pays de Galles (21 sélections). Né à Hammersmith en Angleterre, il est un ancien joueur des London Wasps entre 2014 et 2021, et celui des Dragons depuis l’été 2021. Le Racing 92 profite dans cette affaire de certains problèmes existants actuellement dans le rugby gallois (certains clubs n’ont pas reçu d’argent de la fédération, problèmes de paiements des joueurs…). Le Stade Français va voir de nouveaux visages la saison prochaine. Selon certaines sources, l’ouvreur de Pau Zach Henry serait attendu.

Le Racing 92 recrute malin

Après avoir en vain tenté de recruter Tristan Tedder de Perpignan qui a plutôt donné son accord au Racing 92, le club de la capitale aurait donc malgré tout trouvé son ouvreur/arrière polyvalent. Zach Henry libre de tout contrat avec la Section Paloise, a été formé aux Harlequins. L’Anglais de 28 ans natif de Brighton, connaît bien la France. Il a démarré sa carrière professionnelle à Rouen (2016-2018), avant de rejoindre Nevers (2018-2020), puis de rentrer au pays à Leicester (2020-2021). Il dispute actuellement sa deuxième saison à Pau. Le centre anglais Joe Marchant (26 ans, 13 sélections) va aussi rejoindre le Stade Français qui sera entraîné par le duo Labit/Ghezal. Le joueur des Harlequins devrait arriver après la Coupe du monde s’il fait partie du groupe anglais.

La fusée Josua Tuisova, lui, va quitter Lyon pour le club francilien du Racing 92. Il a pourtant longuement hésité entre une prolongation de contrat avec le LOU et un départ. Le Fidjien de 28 ans ancien toulonnais (entre 2013 et 2019) a fait le second choix. Par contre Martin Page-Relo doit porter les couleurs lyonnaises la saison prochaine. Le demi de mêlée de Toulouse de 24 ans (le 6 janvier) aurait finalement donné son accord. C’est un nouveau départ pour ce prometteur joueur qui est barré au Stade Toulousain. De Toulouse parlons-en. Le club de Haute-Garonne recrute toujours peu, mais bien. Toulouse a une nouvelle fois frappé un gros coup sur le marché des transferts.

Le Stade Toulousain recrute Laulala

Le pilier néo-zélandais Nepo Laulala (31 ans, 41 sélections) est attendu dans le club de la Ville Rose. Le joueur des Auckland Blues n’est pas le premier venu. L’ancien pensionnaire des Crusaders est surtout connu et redouté pour sa solidité dans le secteur de la mêlée. Le Racing 92 aurait également obtenu la signature de Thomas Laclayat. Annoncé avec insistance à Clermont en début d’été, ce transfert n’avait pu se faire (le club auvergnat n’avait pas voulu régler les 500 000 euros demandés par Oyonnax pour le libérer de sa dernière année de contrat). Le jeune pilier droit de 25 ans ne rejoindra pas les Jaunards l’été prochain non plus.

L’Oyoman ayant plutôt décidé de s’engager avec le Racing 92 pour les trois prochaines saisons. Un Racing qui sera entraîné par Stuart Lancaster (Leinster). L’international italien Tommaso Allan (29 ans) n’a pas oublié Perpignan. Il y retournera l’été prochain. Le joueur des Harlequins depuis 2021 a signé pour deux saisons. L’ouvreur a porté le maillot de l’USAP entre 2013 et 2016. Selevasio Tolofua (25 ans) vit ses derniers mois à Toulouse. En fin de contrat, il a choisi de rejoindre son frère Christopher au RCT. Le 3ème ligne international (2 sélections) quitte donc le club où il a commencé sa carrière internationale. A qui le tour car ce n’est qu’un début…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi