vendredi 3 février 2023

Tour de France 2022 – 15ème étape : Rodez-Carcassonne (dimanche 17 juillet)

À lire

L’étape au départ de Rodez a été pensée pour privilégier les sprinteurs qui ont eu peu d’occasions de s’exprimer depuis le départ du Danemark. Les petites difficultés qui auraient pu apparaitre sur le parcours ont été soigneusement mises de côté par les organisateurs pour privilégier une arrivée au sprint.

Rodez est ville étape pour la 4ème fois, la première visite de la Grande Boucle a eu lieu en 1984. Elle n’avait pas accueilli de départ depuis 2015. Ce jour-là, Steve Cummings s’était imposé à Mende. Cette fois-ci, l’arrivée a lieu à Carcassonne. Les coureurs iront jusqu’à Carcassonne au terme de 200 kilomètres d’un tracé qui plait aux sprinteurs qui ont rongé leur frein aussi la veille avec un parcours accidenté qui les desservait.

La Grande Boucle passe régulièrement dans cette région entre les deux massifs pyrénéen et alpin, on assiste toujours à des courses intéressantes même si ça arrive au sprint il se passe souvent plein de choses entre les chutes, les bordures, les défaillances à cause de la chaleur. A l’approche de Carcassonne, il faut être vigilant, c’est venteux, cela pourrait avoir une influence dans la journée.

Cela aura une influence sur le comportement des protagonistes qui connaissent la région pour y être passés l’an dernier avec également une arrivée à Carcassonne. Même s’ils connaissent bien le coin, ils peuvent se faire piéger, la vigilance sera de mise toute la journée.

L’an dernier, la 34ème et émouvante victoire de Mark Cavendish

Carcassonne est ville-étape pour la 12ème fois, l’an dernier les spectateurs avaient assisté à une belle arrivée dans la cité audoise avec l’émouvante victoire de Mark Cavendish qui ne devait pas disputer le Tour à l’origine et qui a remporté sa 34ème victoire sur l’épreuve égalant ainsi Eddy Merckx au nombre de victoires d’étapes.

L’ancien vainqueur du Tour s’était d’ailleurs déplacé pour féliciter le coureur britannique. Cette fois-ci, nous allons assister au même genre de course que l’an dernier avec un sprint entre costauds. Le lendemain, le peloton aura droit à une journée de repos à Carcassonne, les coureurs peuvent donc se donner à fond, ils auront du repos ensuite juste avant d’entamer la dernière semaine du Tour. Une dernière semaine corsée avec les massifs pyrénéens au programme.


L’avis de Yoann Offredo sur l’étape de Rodez

« Les sprinteurs vont se battre pour la victoire. Ils en ont eu peu l’occasion cette année et ils auront faim. L’an dernier, Carcassonne avait déjà accueilli une arrivée d’étape, Marc Cavendish s’était imposé pour la 34ème fois de sa carrière sur le Tour égalant par la même occasion le grand Eddy Merckx. C’est une région où il peut y avoir du vent et des bordures mais, a priori, il n’y en aura pas cette année, la bataille se fera donc à la pédale pas en fonction de conditions extérieures même si on ne peut pas prévoir la météo longtemps à l’avance. Il devrait faire beau également, mais pas trop chaud. C’est primordial pour des organismes déjà très éprouvés. »

De Copenhague, ville de départ, le 1er juillet, à Paris, pour l’arrivée, le 24 juillet, Le Quotidien du Sport vous présente les 21 étapes du Tour de France.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi