jeudi 25 juillet 2024

Tour de France 2024 : TotalEnergies compte sur Mathieu Burgaudeau

À lire

Depuis 2017, le compteur de victoires est resté bloqué à 10. Lilian Calmejane (8ème étape) est le dernier de l’équipe à avoir levé les bras. Après des années d’échec, TotalEnergies peut-elle inverser la tendance cette année ? avec Burgaudeau cette fois-ci.

L’important n’est pas seulement de participer, il faut aussi gagner ! L’équipe TotalEnergies a perdu cette belle sensation depuis 2017. Sept années sans victoire sur le Tour de France, c’est très long, même si l’équipe française a glané beaucoup de places d’honneur, notamment en 2023. Sur le dernier tour Mathieu Burgaudeau s’est vu longtemps lever les bras après une échappée, mais il a été repris sur la fin.

Pierre Latour (9ème étape), Mathieu Burgaudeau (12ème étape) ont apporté deux 2èmes places ainsi qu’une 3ème place dans les Alpes (15ème étape) pour Mathieu Burgaudeau :

« Notre objectif sera de se montrer tous les jours et de gagner des étapes comme on a essayé de le faire ces dernières années. Nous n’en avons pas gagnées depuis 2017, mais je ne pense pas que ce soit un frein psychologique, que ça fasse cogiter les coureurs. »

« On a parfois manqué de chance comme l’an dernier. Sur le Tour, il y a de supers talents qui briguent plusieurs étape, ce n’est pas facile pour les autres. Nous n’allons pas mettre  d’individualités en avant, le collectif de TotalEnergies es complet et tous les coureurs sélectionnés auront les qualités pour aller au bout. Nous avons une équipe de francs-tireurs avec des coéquipiers dévoués » se défend Romain Sicard, l’un des directeurs sportifs.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du vélo dans votre mag

« TotalEnergies n’a pas gagné d’étapes depuis 2017, mais je ne pense pas que ce soit un frein psychologique »

Avec Pierre Latour, Mathieu Burgaudeau ou Anthony Turgis, TotalEnergies possède des coureurs au profil de baroudeurs qui pourraient être à l’aise sur les étapes lors de la deuxième semaine sur le plat ou en côte. Pour la haute montagne ou les chronos, ils perdront du temps, ils n’ont pas les qualités pour briller dans l’exercice du contre-la-montre ou en haute montagne :

« Le parcours est intéressant et varié avec des difficultés dès le début. Les étapes de transition seront aussi compliquées à appréhender. Dans les deux massifs, la bataille va être rude car les étapes très dures. Nos coureurs seront meilleurs sur les étapes à faible dénivelé. » En 24 participations à la Grande Boucle, TotalEnergies a gagné à 10 reprises.

L’encadrement a construit une équipe polyvalente capable de mettre fin à cette mauvaise série. Mathieu Burgaudeau et ses 25 ans pourrait être le successeur de Lilian Calmejane. Meilleur coureur de l’équipe au général et dans le classement aux points, bel animateur de la course l’an dernier, il compte ouvrir son compteur de victoires d’étapes et relancer aussi celui de la TotalEnergies.

À LIRE AUSSI : à quand le réveil des équipes françaises ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi