mardi 11 mai 2021

Abdou Diallo (PSG), l’invité surprise des demi-finales

À lire

A quelques heures de l’affrontement contre Manchester City en demi-finales de Ligue des Champions, les compositions probables mettent Abdou Diallo titulaire en tant que latéral gauche. Il y a encore six mois, personne n’aurait imaginé l’ancien de Dortmund s’imposer à ce poste.

Honnêtement, il y a quelques mois, qui aurait pu parier sur la titularisation d’Abdou Diallo pour le match le plus important de la saison du Paris Saint-Germain ? Qui plus est au poste de latéral gauche…

Arrivé au PSG à l’été 2019 depuis Dortmund contre un chèque de 30 millions d’euros, le défenseur central de formation a peiné à s’imposer au sein de cet effectif déjà rutilant.

Quatrième dans la hiérarchie des centraux

Des blessures répétées, en particulier au dos, ont ruiné son début de carrière parisien. Sous la houlette de Thomas Tüchel, l’ancien capitaine des Espoirs a peu joué, restant le quatrième choix dans l’axe, derrière le trio Marquinhos – Silva – Kimpembé. Il est tout de même titulaire lors de la victoire le 2 décembre 2020 face à Manchester United (3-1), mais en tant que latéral gauche.

Thomas Tüchel limogé fin décembre, c’est Mauricio Pochettino qui atterrit sur le banc parisien. Après quelques matchs où Diallo ne joue pas, il est aligné pour dépanner, encore à gauche, lors d’un match contre Dijon en février. Il réalise là-bas une excellente performance, délivrant une passe décisive pour Moise Kean. C’est le début de la révélation pour Abdou Diallo.

Contre le Barça en huitième de finale de la Ligue des Champions, l’ancien joueur de Dortmund est d’abord relégué sur le banc au coup d’envoi (à l’aller comme au retour), Mauricio Pochettino faisant plutôt confiance à Layvin Kurzawa, plus expérimenté. Mais au retour, après un début de match catastrophique de l’ancien Monégasque, le successeur de Tuchel décide de faire rentrer Diallo à la pause.

Pochettino après le Barça : « Sa performance a été d’une grande aide pour obtenir ce grand résultat »

Et là, tout va mieux. Le néo-international sénégalais rayonne. « C’est ce que l’on attend quand on fait entrer un joueur » commente Pochettino à son sujet après le match. « Il a eu un gros impact dès les cinq premières minutes de la seconde période. Sa performance a été d’une grande aide pour obtenir ce grand résultat »

Résultat : c’est Diallo qui est choisi pour débuter le match de tous les dangers sur le côté gauche, à Munich quelques jours plus tard. Malade, il cède sa place à la mi-temps. Mais il retrouve une semaine plus tard le terrain pour le retour, avant de se blesser au mollet, et n’a pas joué depuis.

Cette absence de rythme pourrait lui causer problème dans l’affrontement face à Riyad Mahrez ce soir. Depuis le 13 avril, il n’a pas joué un match officiel, et a-t-il vraiment récupéré de sa blessure ? Pochettino est prêt à prendre le risque tant l’ancien capitaine des Espoirs (qui avait manqué la phase finale de l’Euro pour un désaccord avec Sylvain Ripoll) s’impose en cette fin de saison.

En l’absence de Juan Bernat, blessé, il est aujourd’hui le deuxième latéral gauche du Paris Saint-Germain dans la hiérarchie. Il pourrait se reconvertir, l’axe de la défense étant bouché par le duo Kimpembe – Marquinhos. Le retour de Bernat l’année prochaine le condamnera sûrement à un rôle de remplaçant, mais qui sait ? Une grande performance face à City peut encore redistribuer les cartes…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img