mardi 23 avril 2024

Ayoub Abdi (Handball, Toulouse) : « Je dois encore travailler »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Arrivé l’an passé du côté de Toulouse, l’arrière algérien, Ayoub Abdi, est devenu, à 23 ans, indispensable à son équipe. 

Comment allez-vous ? 

Tout va bien. La saison est bien lancée malgré les matches que l’on aurait pu gagner et que l’on a laissés filer. Je suis content de jouer déjà avec mon équipe. On va de mieux en mieux. 

Personnellement, après une excellente première année, la confirmation se passe-t-elle bien ?

(Sourire) Je suis content pour l’instant. Je ne ménage pas les efforts pour être avec les meilleurs. J’avais l’ambition d’aider Toulouse à être parmi les cinq premiers en championnat pour retrouver la Coupe d’Europe. On sait que ça ne va pas être simple. 

« L’équipe d’Algérie progresse avec des jeunes »

Vous êtes-vous fixé un nombre de buts ? 

Je fais tout mon possible pour marquer le plus de buts possibles. Après, je n’ai pas un chiffre précis. L’important étant d’être efficace. Je suis heureux de me voir parmi les meilleurs du championnat. 

Jusqu’où comptez-vous progresser ? 

Je sais que je dois encore travailler pour faire partie des meilleurs; Je sens que je suis dans une belle équipe. Toulouse me donne les moyens de rivaliser avec les meilleurs et d’encore progresser. 

Comment voyez-vous la suite de la saison ? 

J’espère bien finir l’année avant de penser au Mondial avec l’Algérie. Je serai content et tranquille pour bien jouer. J’espère être en forme encore longtemps cette saison. 

Qu’espérez-vous du Mondial ? 

Ce sera déjà chaud dès le premier match avec le derby face au Maroc. Ce sera presque un match de qualification pour le deuxième tour. Lors de la dernière CAN, on les avait battus. Après, face à l’Islande et le Portugal, on va essayer de jouer à leur niveau. Il faudra montrer un bon visage. L’équipe d’Algérie progresse avec des jeunes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi