lundi 24 juin 2024

Basket : le TOP des salaires en Betclic Elite

À lire

Combien gagne Victor Wembanyama ? Le Français verra son salaire multiplié par 10 en NBA… En attendant, zoom sur les salaires dans le basket français.

Pendant longtemps, la première division française (baptisé Betcli Elit) a eu du mal à attirer de forts talents. Avec la hausse significative des budgets des locomotives que sont Monaco et LDLC ASVEL, ainsi que l’arrivée de Paris dans l’élite. Cette époque est révolue.

 Les équipes de l’Hexagone peuvent rivaliser sportivement et financièrement avec des formations d’Euroleague. A l’ASM, l’américain Mike James touche aujourd’hui un salaire à 7 chiffres. Un record absolu dans le championnat de France. La rémunération d’un basketteur dépend essentiellement de son contrat, de son club et de sa notoriété.

Plus de 10 millions par an à partir de 2024 pour Wembanayama !

En France, ce salaire varie beaucoup selon qu’il joue en pro A ou en pro B, mais n’atteint pas encore les chiffres fous du foot. Pour un joueur de Pro A, le salaire mensuel net le plus bas tourne en moyenne autour de 9 000 euros.

Le salaire de Victor Wembanyama en France ne dépasse pas les 500 000 euros nets par an avec son club de Levallois. Cependant, ses revenus mensuels vont exploser dès la signature de son premier contrat en NBA.

Attendu en première position de la draft 2023 (programmée en juin), le plus grand espoir du basket français va toucher environ 9 983 300 dollars lors de sa première saison en NBA. Puis 10 482 700 billets verts lors de l’exercice 2024-2025. C’est sans compter les revenus annexes en sponsoring !

En 2027, au terme de son contrat rookie, il pourrait devenir le sportif français le mieux payé au Monde. Son club lui verse un contrat en OR car il sait pertinemment que la visibilité que leur offre Wembi leur permettra d’avoir les meilleurs espoirs francais plus tard, tous voudront suivre la legacy du prodige originaire du Chesnay dans les Yvelines.

En France, Les salaires les plus élevés après lui, sont ses coéquipiers qui dépassent tous les 100 000 euros annuels. 

Les plus gros salaires de Betlic Elite, (hors Boulogne-Levallois) :

Mike James à Monaco : 2 500 000 € annuels

Victor Wembanyama à Levallois : 500 000 € annuels

Miro Bilan à Strasbourg : 220 000 € pour 8 mois

John Roberson à Lyon-Villeurbanne : 260 000 €

AJ Slaughter à Lyon-Villeurbanne : 260 000 €

DJ Cooper à Monaco : 260 000 €

Charles Kahudi à Lyon-Villeurbanne : 250 000 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi