lundi 29 mai 2023

Bora-Hansgrohe : une nouvelle vie sans Sagan…

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Avec le départ de son leader historique, Peter Sagan, la Bora-Hansgrohe a rebâti un groupe ambitieux pour renouer avec la victoire.

« Peter est un grand champion. Il apporte toujours de grandes choses à ses équipes, mais le chapitre est terminé. » Le manager général, Ralph Denk, est désormais tourné vers l’avenir. Avec le départ de son leader historique chez TotalEnergies, la BORA-hansgrohe a dû reconstruire un groupe capable de viser les sommets.

« On ouvre un nouveau chapitre de notre histoire, expliquait Ralph Denk. On ne peut que remercier ce que Peter (Sagan) a fait pour nous tout au long de ces années. Il a fait de grandes choses sur les cinq dernières années. Il a été un élément moteur du projet de Bora-Hansgrohe. On a construit une belle équipe du World Tour.

Ce chapitre arrive à la fin maintenant, on doit se projeter vers l’avant. On démarre avec de nouveaux partenaires et de nouveaux coureurs. On espère avoir autant de succès avec eux. »

Bora-Hansgrohe et sa dream team Bennett, Vlasov, Hindley, Higuita

Pour faire oublier Peter Sagan, la BORA-hansgrohe a réussi à s’offrir de coureurs capables de briller sur toutes les courses. En premier lieu, le sprinteur Sam Bennett qui effectue son retour dans l’équipe qui l’a révélé au plus haut niveau.

« On possède avec Sam un coureur capable de viser de grandes victoires, estime le directeur sportif Rolf Aldag. Il est motivé pour briller. Son retour va nous faire du bien. On veut l’aider à continuer à se battre pour de grandes victoires. On ne pourra que se développer ensemble. J’ai hâte de le voir à l’œuvre. »

Il ne sera pas le seul à surveiller. Il pourra compter sur le soutien de Danny Van Poppel, Ryan Muller ou encore Marco Haller. Sur le Tour de France, l’Irlandais devra partager le leadership avec Aleksandr Vlasov qui arrive d’Astana. De quoi permettre à la formation allemande viser le général et les étapes. Sur le Giro, Jai Hindley qui arrive du Team DSM, partagera la vedette avec Wilco Kelderman.

Quant à Sergio Higuita, qui arrive de la formation EF Education-Nippo, il se concentrera sur la Vuelta. Des coureurs capables de permettre à la BORA-hansgrohe de tourner la page Peter Sagan selon Ralph Denk.

« On veut atteindre de nombreux objectifs. On veut repartir comme une équipe unie. C’est important d’aller décrocher des victoires. On a de grands talents et de jeunes promesses. On ne peut pas écrire une saison par avance, mais on croit en nous. » En 2022, la BORA-hansgrohe ne manquera pas d’ambition pour prouver que l’ère Sagan appartient désormais aux livres d’histoire.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi