samedi 8 octobre 2022

Charles Leclerc (F1) : « Ferrari ne mérite pas de gagner le championnat »

À lire

Le Grand Prix de France fut un calvaire pour la Scuderia Ferrari. Entre la sortie de piste de Charles Leclerc et une stratégie très hésitante pour Carlos Sainz, le Cheval italien s’éloigne un peu plus du titre de champion du monde, qu’il attend depuis 15 ans.

18ème tour, Charles Leclerc a surpris tout son monde en étant dans les barrières du Grand Prix de France. Le Monégasque a loupé son virage et fini dans le décor. Le leader Ferrari a laissé Verstappen seul, gagner le grand prix. 63 points séparent la Ferrari de la Red Bull à mi-championnat.

Leclerc a assumé sa responsabilité en admettant une erreur de pilotage. « Si je continue à ce niveau, je ne mérite pas de gagner le championnat ». Après un problème de pédale d’accélération et des polémiques autour de l’unité dans l’écurie italienne, l’heure est au bilan.

Ferrari a presque eu tout bon avant l’abandon de Leclerc

Car tout se passait bien pour les italiens. Après un formidable travail d’équipe en qualification de Sainz pour aider Leclerc à décrocher la pôle, la Scuderia a vacillé en course. Pour la septième pôle du Monégasque en course, c’était une superbe occasion de recoller à Verstappen, manqué.

La maîtrise italienne jusqu’au 18ème tour de course ne présageait aucune sortie de piste de la part de l’un de ses pilotes. Mieux encore, si Sainz était handicapé pour un changement de moteur, il avait toutes les chances de finir dans les points. Malgré sa 19ème place, l’Espagnol a une voiture très maniable sur le circuit Paul Ricard.

Leclerc et Sainz orphelins d’une stratégie de course

Si Leclerc a fauté dans son 18ème tour, Sainz sera victime de la stratégie de son équipe. Pire encore, le pilote espagnol a corrigé à plusieurs reprises ses ingénieurs en course. De plus, sa remontada fantastique lui donnait une dynamique formidable pour terminer sur le podium. Patatra avec Ferrari.

En effet, à dix tour de la fin, le stand appelle Sainz pour changer la gomme de pneu. 1 tour plus tard, la virtual safety car vient enterrer les espoirs de podium de Sainz. Il a mangé Alonso et Norris pour se rapprocher du podium, mais le passage au stand fut fatal. La Scuderia Ferrari a fusillé un week-end et des points précieux dans la course au titre.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi