dimanche 26 mars 2023

Coupe du Monde 2022 : ces stars qui sont attendues au top au Qatar

À lire

L’année 2022 va être marquée par la Coupe du Monde, qui se déroulera cet automne au Qatar. Gros plan sur les stars, déjà dans les starting block, avec comme objectif de conserver leur leader ship dans neuf mois.

Lionel Messi

Ballon d’Or pour la 7ème fois de sa carrière, l’international argentin court toujours après la Coupe du monde, et ne désespère pas d’accrocher une cinquième Ligue des Champions à son palmarès, sept ans après sa dernière en 2015. S’il y parvenait, il entrerait aussi dans l’histoire du PSG autrement qu’en étant le premier joueur du club à recevoir le Ballon d’Or avec seulement quelques matches à son actif.

Robert Lewandowski

L’officieux Ballon d’Or 2020, dauphin de Messi en 2021, est certainement passé à côté de la consécration suprême, mais sans remettre en cause son destin de serial buteur exceptionnel, meilleur buteur étranger de l’histoire de la Bundesliga. En 2022, comme depuis son arrivée au Bayern, il continuera à tirer les fils d’une carrière qui lui permet d’accumuler les records. Si la Pologne parvient à composter son ticket pour le Qatar, il tentera d’inscrire son premier but en Coupe du monde après une première participation indigne de son talent en 2018.

Cristiano Ronaldo

Le 5 février 2022, CR7 fêtera ses 37 ans et saura alors s’il doit se préparer à disputer sa cinquième Coupe du monde. Si le Portugal réussissait à sortir des barrages, il aurait alors une ultime occasion d’espérer aller chercher un sixième Ballon d’Or, son but ultime. A moins qu’avec le temps qui passe, ses ambitions demeurent plus raisonnables et centrées sur son club, certainement le dernier, Manchester United, en pleine tourmente en fin d’année.

Jorginho

Depuis le podium du Ballon d’Or 2021 (3ème), le milieu italien d’origine brésilienne contemplait 2022 avec la crainte de voir la Coupe du monde lui passer sous le nez pour la seconde fois d’affilée. Des barrages difficiles attendaient en effet la Squadra Azzura sur la route du Qatar. A défaut de qualification, l’ancien joueur de Naples avait tout de même de gros défis à relever avec Chelsea, une Ligue des Champions à conserver et un premier titre de Premier League à aller chercher. De quoi rester au top.

Kylian Mbappé

Après un Euro 2021 bâclé, une Ligue des Champions encore manquée, il pourrait se ranger dans la catégorie des revanchards s’il n’était pas aussi jeune et si son avenir, en 2022 et bien au delà ne lui permettait pas de devenir le meilleur joueur du monde. Au Qatar avec les Bleus, en L1 et Ligue des Champions avec le PSG, Mbappé aura trois occasions de recevoir son premier Ballon d’Or dans un an. A défaut, un transfert déjà amorcé avec le Real Madrid pourrait s’avérer un tremplin idéal.

Rahim Sterling

Le Barça fait les yeux doux à un joueur qui sort d’une saison extraordinaire où il alla, avec Manchester City et la sélection anglaise, jusqu’au bout de toutes les compétitions, gagnées en Premier League et Coupe de la Ligue, perdues en finale de Ligue des Champions et de l’Euro. La marge de progression est mince, mais elle existe en 2022 surtout si il changeait de club.

N’Golo Kanté

Le meilleur milieu défensif axial du monde a boosté Chelsea et l’équipe de France en 2021 et a largement mérité sa présence dans le Top 5 du classement du Ballon d’Or. Désormais bien installé au coeur des meilleurs joueurs de la planète, il a tout pour confirmer et aller encore plus haut en 2022, au moins aussi haut pour conserver les deux trophées majeurs du football qu’il détient encore : la Coupe du Monde 2018 et la Ligue des Champions 2021. S’il y ajoutait la Premier League, le Ballon d’Or lui tendrait les bras…

Ryad Mahrez

Ses performances avec Manchester City en font un des attaquants les plus imprévisibles et talentueux de la planète foot depuis quatre ans qu’il a rejoint les Citizens. Après avoir conquis l’Afrique en 2019 (CAN avec l’Algérie), l’Angleterre en 2016, 2019 et 2021 (Premier League), il a désormais la Ligue des Champions et la Coupe du monde en tête. Avant de signer peut-être à Paris, le natif de Sarcelles aura des étoiles plein les yeux en 2022.

Harry Kane

L’enfant des Spurs n’a plus vocation à rester beaucoup plus longtemps dans un club où il n’a toujours rien gagné et qui ne semble plus avoir les moyens de ses ambitions. Le meilleur buteur du dernier Mondial, premier joueur à avoir réalisé un triplé en C1, C3 et C4 (!) s’envolera certainement sous d’autres cieux avant de s’envoler vers le Qatar avec les Three Lions pour y assumer leur statut d’outsiders n°1.

Mohamed Salah

Si Liverpool n’est plus aussi dominateur qu’il le fut en 2019 et 2020, ce n’est certainement pas de sa faute. Car l’international égyptien est demeuré très performant, meilleur buteur de Premier League à la trêve, et aurait mérité de rester dans le top 5 du Ballon d’Or pour la troisième fois d’affilée. Il pourrait enchaîner une quatrième édition à condition de propulser son pays vers le Qatar et de ramener les Reds au sommet de l’Europe. Deux défis à sa mesure…

Ils sont attendus

Ils ont à peine plus de 20 ans, ou moins, sont des stars dans leur club, et des internationaux qui peuvent prendre le pouvoir en 2022 en Ligue des Champions sinon au Qatar pour ce qui sera à tous leur première Coupe du monde.

Erling Haaland

Son avenir ne s’inscrit plus à Dortmund où son contrat se termine en 2023. A moins que le Bayern en fasse le successeur de Lewandowski, la Liga ou la Premier League commencent déjà à se disputer le buteur viking… qui sera d’autant plus intéressant de recruter en 2022 qu’il ne sera pas obligé de partir au Qatar en fin d’année…

Pedri

Le vainqueur du Trophée Kopa 2021 représente l’espoir d’un club en plein doute, le Barça, l’un des principaux atouts du nouveau coach, Xavi. Dans l’esprit de la philosophie de jeu catalane, il sera aussi très attendu avec la Roja lors du prochain Mondial, sa première Coupe du monde après un premier Euro 2021 très convaincant.

Karim Adeyemi

L’attaquant international allemand est l’une des principales cibles de l’été du marché, parce qu’il a un talent fou, parce qu’il marque beaucoup de buts (15 depuis le début de la saison) et parce qu’il évolue dans un club de seconde catégorie, Salzbourg. Les 40 M€ de son transfert le placent sur le chemin de Dortmund qui se cherche un remplaçant à Haaland.

Phil Foden

Champion d’Angleterre, vainqueur de la Coupe de la Ligue, finaliste de la Ligue des Champions et de l’Euro, le petit diable des Citizens a un appétit d’ogre et assez de talent pour propulser les Three Lions au sommet du foot mondial pour la première fois depuis 1966. Parce qu’avec Messi, cette autre patte gauche n’a pas d’équivalent en ce moment sur la planète foot.

Nicolas Barella

Symbole de la résurrection de la Squadra Azzura, le milieu de l’Inter, doublement sacré en 2021 (Serie A et Euro), allait jouait très gros en 2022 avec une qualification pour la Coupe du monde à aller chercher en barrages au mois de mars face à la Macédoine du Nord d’abord, au Portugal ou la Turquie ensuite.

Eduardo Camavinga

Son transfert au Real Madrid est-il arrivé trop tôt ? Ses difficultés à s’imposer dans un des plus grands clubs du monde, à moins de 20 ans, peuvent le faire croire, moins qu’un talent immense qui en fait un futur cadre des Bleus. Déjà appelé par Deschamps, il lui restait une demi-saison pour le convaincre de le prendre au Qatar.

Vinicius

Le petit prodige brésilien réalisait son meilleur début de saison au coeur d’un Real de nouveau conquérant en Liga qui devait être

pour lui un tremplin vers la Seleçao. Couvé par Benzema, Modric ou Hazard, les papas merengue, le petit gaucher de Flamengo savait le défi très difficile en raison d’une énorme concurrence (Neymar, Gabriel Jesus, Firmino, Richarlison, Everton…).

Gianluigi Donnarumma

Champion d’Europe avec l’Italie, sa carrière a pris une autre dimension en 2021 depuis son arrivée au PSG. Au-delà de la concurrence avec Navas, qui sera aussi un test pour lui, cette saison est vraiment charnière dans sa carrière avec la possibilité de briller en Ligue des Champions, et peut-être au Qatar en novembre. Il lui sera de toute façon difficile de faire mieux en terme de résultats (quoique !) avec l’objectif de conserver son trophée Lev Yachine.

Jamal Musiala

Il est le benjamin de la bande, celui qui affole tous les passages intermédiaires au Bayern Munich depuis ses débuts en Bundesliga en 2020 à 17 ans. Depuis, il a largement confirmé notamment avec la Mannschaft lors de l’Euro. En 2022, il sera sous les feux des projecteurs en Ligue des Champions et au Qatar où il pourrait être un élément essentiel de l’animation offensive de Flick, celui qui l’a lancé en Bavière !

Ryan Gravenberch

Représentant de la nouvelle montée en puissance de l’école ajacide, le milieu de terrain international néerlandais depuis cette année, a été déterminant dans le retour des Oranje au plus haut niveau international. Impressionnant avec l’Ajax en Eredivisie comme en Ligue des Champions dans la première partie de saison, il a tout à gagner en 2022 à surfer sur la vague orange.

Ils sont revanchards

Malgré un talent unanimement reconnu, leur parcours accidenté ne leur a pas permis d’être au top. Tous ont de bonnes raisons de prendre leur revanche en 2022.

Eden Hazard

Handicapé par trop de blessures depuis son transfert au Real Madrid, le milieu belge n’est que l’ombre du génie qui s’exprimait à Chelsea. A un an de la Coupe du monde, son avenir semblait s’écrire loin du Real et peutêtre de la Ligue des Champions.

Neymar

Lui aussi régulièrement stoppé par des soucis physiques, il joue avec les nerfs des supporteurs parisiens depuis trois ans. En net recul dans la hiérarchie des meilleurs joueurs du monde, ses classements au Ballon d’Or en témoignent, le « Ney » se sait attendu en 2022 pour démontrer qu’il est capable de mener le PSG au bout en Ligue des Champions, et le Brésil sur le toit du monde.

Romelu Lukaku

Les désillusions belges lors du dernier Euro, comme lors de la Ligue des Nations, en ont fait un revanchard qui est aussi revenu en Premier League, avec Chelsea, pour prouver que son échec à Manchester United n’était qu’un accident. Au sommet de sa carrière, le Diable Rouge peut faire très mal en 2022.

Karim Benzema

Redevenu international, incontournable merengue, Benzema a toutes les cartes en mains pour faire de 2022 son année ! Après avoir repris ses marques pendant la Ligue des Nations, et donné rendez-vous au monde en novembre prochain au Qatar avec les Bleus, il a un job à terminer au Real.

Zlatan Ibrahimovic

L’éternel suédois n’en finit pas d’écrire sa légende, au Milan AC, mais aussi avec une sélection nationale où il n’a peut-être pas dit son dernier mot. Les barrages face à la Tchéquie puis au vainqueur de RussiePologne diront s’il peut jouer une troisième Coupe du monde, 16 ans après sa dernière.

Sergio Ramos

Relever son dernier défi au PSG est sa seule chance de remettre un pied en sélection pour vivre une cinquième Coupe du monde. Frustré d’avoir manqué l’Euro, le défenseur central aux 179 sélections n’a qu’un objectif en tête : être au Qatar en 2022.

Sébastien Haller

Il fallait se douter que l’Ajax n’avait pas misé sur lui par hasard. L’ancien joueur d’Auxerre se régale depuis son arrivée à Amsterdam il y a un an. De quoi lui ouvrir de nouveaux horizons en club à défaut de vivre la Coupe du monde avec la Côte d’Ivoire, éliminé en phase de groupes.

Antoine Griezmann

Déçu, presque vexé de ne pas avoir pu s’imposer au Barça, il vit son retour à l’Atlético Madrid comme une belle revanche, la possibilité surtout de reprendre une trajectoire ascendante en 2022 avec la défense du titre mondial de 2018 pour oublier l’échec de l’Euro 2021.

Frenkie De Jong

Annoncé comme le successeur d’Iniesta, le métronome batave est arrivé au mauvais moment au Barça. Heureusement, le renouveau du football néerlandais, de nouveau invité au rendez-vous mondial du Qatar, lui offre l’occasion de remettre l’église oranje au milieu de la planète foot. Son talent le mérite.

Kevin De Bruyne

Triplement frustré par l’élimination prématuré de la Belgique lors du dernier Euro, de la Ligue des Nations et par la défaite en finale de la Ligue des Champions avec Manchester City, De Bruyne fourbit ses armes dans l’ombre pour mieux jaillir en 2022. Rien n’est plus dangereux qu’un Diable Rouge blessé.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi