jeudi 2 février 2023

Coupe du Monde : grosse inquiétude pour Karim Benzema

À lire

A 5 jours du premier match des Bleus, l’inquiétude grandit sur l’état de forme de Karim Benzema. Après avoir manqué les trois derniers matchs avec le Real Madrid, le Ballon d’Or n’a pas encore fait une vraie séance d’entraînement avec les Bleus. De quoi nous prédire un premier tour compliqué, selon notre consultant, Noël Tosi*.

Avant toute chose je dois vous avouer quelque chose : j’adore Karim Benzema, je suis un fan de la première heure. Et si je viens vers vous avec cet article, c’est surtout par ce que je me fais du souci pour notre équipe de France.

Jamais dans l’histoire de la coupe du monde, une équipe n’avait subie autant de déboires avant un mondial. Une avalanche de blessés, aucune préparation, des derniers résultats en demi teintes mais…….Nous avons sur le papier une des  meilleures attaques au monde ! A condition d’être certain que Kylian Mbappe’ sera épaulé par Karim Benzema.

Karim Benzema loin de son niveau du printemps

Les craintes que je vais exprimer me paraissent légitimes. Karim a reçu un ballon d’or largement mérité, il a survolé la champions League la saison dernière, il a éliminé a lui seul le Paris Saint Germain, mais avons nous aujourd’hui le même Karim qu’au Printemps ?

Je ne pense pas ! D ‘abord parce qu’il y a eu une décompression obligatoire après l’obtention du titre suprême de meilleur joueur au monde. C’est humain ! Et karim en a le droit.

Ensuite, le peu de temps de jeu qu’il a eu ces derniers mois, la mini blessure qu’on lui a attribuée… Bref, Il lui faudra une dizaine de jour avant que l’on retrouve le Benzema que nous aimons tous, c’est physiologique.

« Et le talent , il l’a perdu ? » me dit une voix derrière moi. Certainement pas  ! Mais n’oublions pas que l’organisme, pour être au top, à besoin de carburant, mais aussi de travail spécifique, pour éviter les blessures, améliorer les répétitions des courses, être performant dans les duels et se sentir, « FORT » .

« Oui, nous pourrions être éliminés dès le premier tour ! »

Revenons aux jours qui nous séparent du début de la compétition et au retour de la forme optimale de Benzema. Si les Dieux du football ne sont pas avec nous, nous pourrions être éliminés de la compétition dès le premier tour !

Pour passer et aller en huitièmes, deux choses essentielles : oublier le match contre le Danemark qui est devenu notre bête noire et que nous pouvons perdre et concentrons-nous sur le premier match.  Il sera indispensable pour l’équipe de France de gagner contre l’Australie. Et ce n’est pas encore fait.

Les Australien bien préparés physiquement vont nous proposer un combat à l’Australienne. Duels… duels  et duels dans leur 30 derniers mètres. Plus duels sur leurs coups arrêtés offensifs. Les Bleus vont devoir se montrer à la hauteur, c’est le cas de le dire.

« Et Mbappé c’est un brêle alors ? » renchérit la voix. Bien sûr que non ! Et j’entends cet argument. Surtout  si Kylian veut un jour être ballon d’or. Il devra être exceptionnel durant cette coupe du monde et l’équipe de France aussi.

Didier Deschamps n’est jamais aussi bon que lorsqu’il est sur le grill !

« Alors toi !  tu n’ aimes l’équipe de France ! », dites-vous peut-être ?  Bien sur que oui, j’aime l’équipe de Frande,  je suis juste inquiet pour notre duo offensif, et en raison des problèmes incroyables qui se sont abattus sur le groupe. Un peu comme un « Papa » qui se fait du souci pour son enfant.
Messieurs, S’il vous plait, passez ce premier tour ! Qu’on retrouve la magie des matchs à élimination directe et un duos d’attaque fin prêt.

J’allais oublier l’essentiel : on a DD, notre magicien à nous. Lui est ultra motivé et il n’aime pas être sur le grill. Et quand il est dans cet état d’esprit il n’est pas bon, il est exceptionnel !

Allez DD, allez la France, passez nous ces premiers trois matchs et là j’espère avoir tout faux dans mon analyse et qu’il n y ait aucun… mystère Benzema.

*Premier technicien français à avoir entraîné aux États-Unis, Noël Tosi a commencé sa carrière sur le banc à l’âge de 27 ans. Passé par Grenoble, Nîmes, Gueugnon, Arles-Avignon, Angers ou encore Cherbourg en France, il a aussi été sélectionneur du Congo et de la Mauritanie.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi