dimanche 2 octobre 2022

Dix choses à savoir sur Jamal Murray, la pépite des Nuggets

À lire

Jamal Murray est un pur compétiteur. Il l’a montré tout au long de la saison, mais surtout en Playoffs. A 23 ans, le meneur canadien n’a pas froid aux yeux. Il assure le spectacle avec des gestes qui rappellent Michael Jordan et il est à la manœuvre du jeu des Nuggets. Tout en décontraction, et surtout avec un énorme talent.

1

IL EST D’ORIGINE JAMAÏCAINE ET SYRIENNE

Jamal Murray est Canadien, mais il a des origines jamaïcaines de par son père. Il a un petit frère. S’il gagne un jour le titre NBA, la Jamaïque pourra être fière de lui même s’il représente le Canada. Il a également des origines syriennes de par sa mère. Avec son père et Rondae Hollis-Johnson, il a d’ailleurs organisé un camp d’entraînement en Jamaïque. 800 enfants y ont participé, de quoi susciter des vocations et montrer qu’il est fier de ses origines et qu’il ne les oublie pas.

2

SON PÈRE ÉTAIT BASKETTEUR

Roger Murray n’a pas eu la notoriété de son fils, mais il a également joué au basket. Il a donné le goût de ce sport à son fils. Pour la petite histoire, son père a affronté… Lennox Lewis ; pas sur un ring ; mais sur un terrain de basket car, avant de devenir une star de la boxe, Lewis a joué au basket.

3

IL A ÉTÉ DRAFTÉ EN 7ÈME POSITION

Jamal Murray a réalisé son rêve d’évoluer en NBA en 2016, à 19 ans seulement. Le Canadien a été drafté par les Nuggets de Denver à une belle place, la 7ème. En août, il signe son contrat rookie avec Denver et commence sa montée en puissance en battant régulièrement son total de points inscrits en un match. Il prend de plus en plus de poids dans le jeu des Nuggets et dans le vestiaire.

4

IL DÉFEND DES CAUSES AVEC ACHARNEMENT

Murray est l’un des joueurs les plus virulents pour dénoncer les violences policières et le racisme aux Etats-Unis. Après le match 6 contre Utah sur les derniers playoffs, il a parlé du racisme. Il avait dans ses chaussures des photos de George Floyd et de Breonna Taylor. Il sait que sa voix est écoutée, il en profite. Il possède aussi un gros cœur puisqu’il a participé au financement pour la rénovation d’une salle de basket à Waterloo au Canada. Devant le complexe sportif, un jeune garçon avait été renversé et tué par une voiture et ça l’avait touché.

5

IL A JOUÉ À KENTUCKY

Avant d’évoluer en NBA, Jamal Murray a suivi le cursus classique des joueurs américains qui passent par une université avant de tenter leur chance à la draft. En 2015, il rejoint l’université du Kentucky et évolue avec les Wildcats. Il saisit la chance qui lui est offerte de se faire remarquer par les clubs NBA, il fait partie des meilleurs joueurs, son parcours semble tout tracé.

6

IL ÉTAIT SURCLASSÉ

Dès qu’il a choisi le basket, son talent a sauté aux yeux de ses éducateurs. Dès l’âge de 6 ans, il était surclassé puisqu’il évoluait avec des enfants de 10 ans. Quand il était âgé de 12-13 ans, il était utilisé dans des équipes de collèges. Malgré le fait qu’il était le plus jeune, il n’était pas dépassé, il était un des meilleurs. Une graine de star qui n’est pas arrivée là par hasard, sa progression a été linéaire.

7

IL A ÉGALÉ LE MYTHIQUE MICHAEL JORDAN

Excellent lors des playoffs (26,5 points, 6,6 passes, 4,8 rebonds de moyenne), Jamal Murray était partout sur le terrain. Il s’est, même, permis le luxe de rejoindre Michael Jordan dans les livres d’histoire en étant le premier joueur depuis Jordan à inscrire plus de 40 points dans trois matches consécutifs de playoffs (dont deux matches à 50 points). Jordan l’avait réalisé en 1993.

8

UN CONTRAT DE 170 MILLIONS DE DOLLARS

En 2019, il a prolongé son contrat avec Denver qui est pour l’instant le seul club au sein duquel il a évolué en NBA. Sur cinq ans à partir de la saison 2020/2021, il touchera un salaire de 170 millions de dollars. Les Nuggets ont bien verouillé leur joueur mais, vue la saison qu’il a réalisée, ils vont devoir faire face à une grosse concurrence à l’avenir pour le garder d’autant plus qu’il est encore jeune.

9

IL A MARQUÉ 48 POINTS EN UN MATCH

Le chiffre 48 a une signification particulière pour lui. C’est le nombre de points qu’il a inscrits en un seul match. C’était le 5 novembre 2018 face à Boston. Il représente son record de points en carrière en saison régulière mais, vu son talent et sa trajectoire, il devrait le battre (il en a mis 50 en plyaoffs contre Utah les 23 et 30 août dernier).

10

9 PANIERS À 3 POINTS EN UN MATCH

Jamal Murray a battu le 29 décembre 2018 son record de paniers à 3 points marqués en un match. Sa victime a été Phoenix. Ce soirlà, il avait marqué la bagatelle de 46 points, pas loin de son record de points en un match (48 points). Un record qui devrait être battu tant le meneur canadien a du talent.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi