samedi 26 novembre 2022

Johann Lepenant, la belle surprise lyonnaise

À lire

Arrivé cet été en provenance de Caen, le milieu de terrain de 19 ans s’est rapidement fondu dans le paysage lyonnais. Lepenant s’est fait une place au milieu de terrain.

Lepenant vient de Normandie

Il a grandi en Normandie dans une famille piquée par le football. Son père Ludovic occupe le poste d’éducateur sportif à l’Union Sportive de Granville. Johann Lepenant est resté huit années consécutives (2009-2017) dans ce club pour effectuer une partie de son parcours junior. Son frère cadet, prénommé Tom, court également derrière le ballon rond. Il évolue actuellement avec les équipes de jeunes du Stade Malherbe Caen. Là où Johann Lepenant a fait ses premiers pas en professionnel de 2020 à 2022.

Il a beaucoup joué en Ligue 2

Il est arrivé à Lyon avec une bonne expérience de la Ligue 2 : 19 matchs en 2020-21 et 25 la saison passée. C’est face à Rodez, le 23 janvier 2021, qu’il avait été aligné pour la première fois dans un onze de départ. Par la suite, le natif de Granville a été titularisé à 44 reprises avec le club normand. Johann Lepenant a également croisé la route du PSG en 32e de finale de la Coupe de France.

Il avait joué l’ensemble de la rencontre et été récompensé de sa prestation encourageante d’une note de 6/10 dans l’Équipe malgré la défaite des siens (0-1). La récupération du ballon, sa capacité physique et son aisance technique entrent notamment dans la liste de ses principales caractéristiques. « C’est notre seul vrai 6 », estime Peter Bosz. En revanche, ne vous attendez pas trop à le voir s’aventurer dans la surface adverse : il n’a encore jamais marqué en professionnel.

Lepenant est international

Il est un habitué des sélections en équipes de jeunes, avec 34 capes depuis les U16 jusqu’à la catégorie U20. Mais c’est avec les U17 qu’il a le plus performé. Il était du déplacement au Brésil où se déroulait la Coupe du monde de la catégorie en 2019. Il y a disputé trois matchs, les Bleus ont terminé à la troisième place.

Il était très convoité

Si l’OL a réussi à le faire signer contre un chèque de 4,25 M€ au Stade Malherbe de Caen, la concurrence était dense. Son nom a circulé dans de nombreux clubs français et étrangers : Marseille, Paris, Lille, Rennes, Arsenal, Atlético Madrid…

Lepenant est timide. Ou pas ?

À Lyon, on le dit très timide, au point de ne pas oser parler dans le vestiaire ! Pourtant, à Caen, il avait endossé un costume de leader au fur et à mesure de la saison dernière au point de s’emparer régulièrement du mégaphone pour communier avec les supporters lors des célébrations d’après-match.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi