mardi 27 septembre 2022

Handball : Karl Konan, la muraille d’Aix

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Désormais dans les radars du staff de l’équipe de France, l’arrière gauche de 25 ans, Karl Konan, n’en finit plus de gravir les échelons. Une belle histoire pour ce joueur arrivé de Côte d’Ivoire à 19 ans et naturalisé français en 2018. 

Style 

Karl Konan ne rentre pas forcément dans les standards. « C’est parfois encore un peu confus, note le consultant beIN Sports François-Xavier Houlet. C’est quelqu’un qui a besoin de beaucoup de place pour s’exprimer pleinement. Il a des mouvements très amples, que ce soit avec les jambes ou avec les bras. C’est pour cela qu’il peut être encore un peu imprévu en attaque. De par son style, il me fait penser à un joueur cubain. Quand ils arrivaient en Europe, ils avaient à peu près les mêmes qualités, manquant parfois de justesse. » 

Physique 

Du haut de son mètre 96 pour 96 kg, le n°22 du PAUC ne craint personne. C’est un véritable mur très difficile à passer : « Il est très fort physiquement. Que ce soit sur l’homme, sur la lecture et le contre. Il est grand et il prend beaucoup de place. Il est très mobile aussi » insiste Houlet. 

Mental 

Le destin du jeune Ivoirien bascule fin 2014 lors d’un stage à Abidjan. Le PAUC va finalement miser sur lui, lui le natif de Cocody, issu de l’académie Daouda Karaboué (DK Cœur Afrique), ancien grand gardien des Bleus. En 2010, le jeune Konan courait encore sur un terrain goudronné à Abidjan ! Ce parcours atypique influe naturellement sur la force de caractère de ce joueur qui n’abdique jamais : « Neuf coachs sur dix aimeraient l’avoir. Quand on a son parcours, cela impacte le mental. Ce genre de joueur connaît la valeur du travail et celle de l’argent. Car pour bon nombre d’Africains gagner sa vie en jouant est assez inconcevable. Il est conscient de sa chance. Sa carrière était loin d’être tracée. Mentalement, il donne donc tout » ajoute celui qui est aussi son agent. 

Technique 

Karl Konan a appris les rudiments du handball loin des centres de formation traditionnels (il a été recalé par ceux de Chambéry et Nantes). Mais cela n’a pas empêché l’Aixois de faire son trou : « Sa technique, il a fallu pas mal la modifier et la peaufiner. Il n’avait pas de prime abord les acquis que peuvent avoir les jeunes joueurs européens. Il a vraiment du jump. Il saute très haut et très fort. Il a une technique d’un très bon joueur de première division. Et comme physiquement il tient le choc, même quand il est touché il ne rompt pas. Cependant, il a encore pas mal de progrès à faire. » 

Expérience 

En 2015/2016, Konan a disputé sa première saison avec Aix. Il a depuis dépassé la barre des 130 buts en plus de 110 matches et en a marqué 6 contre le PSG l’an dernier (son record le 9 mai 2019). Symbole de sa progression, le sélectionneur Guillaume Gille l’a appelé en renfort début novembre pour un stage. Une première pour lui !« Celui qui lui a donné sa première chance est Marc Wiltberger quand il était à la tête d’Aix-en-Provence. Il lui a donné la possibilité de s’exprimer en attaque comme en défense. Les coachs successifs l’ont utilisé surtout en défense. S’il a été convoqué par Guillaume Gille, et ce même à la faveur d’un désistement, cela démontre qu’il est dans les radars » se félicite Houlet. L’intéressé n’a évidemment pas caché sa joie : « Je suis fier. Je suis heureux d’obtenir de la reconnaissance. » 

Perspectives 

Karl Konan n’a pas encore atteint ses limites : « C’est un, si ce n’est le meilleur défenseur de notre championnat. Il est un peu dans la lignée de Rock Feliho. Il est même plus fort au contre et dans le duel. Il forme un duo à Aix avec Pecina de top niveau. En défense, Karl peut jouer partout, mais il a un potentiel encore non exploité en attaque. On ne connaît pas encore sa marge de progression à ce niveau. » 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi