jeudi 2 février 2023

L’Allemagne dans le cimetière de la Coupe du Monde, avec la Belgique

À lire

Quelle journée incroyable dans la poule de l’Allemagne et de l’Espagne. Cette dernière journée de phase de poule a été renversante, de la première à la dernière minute. Dans un premier temps, l’Espagne et la sélection de Flick étaient qualifiés logiquement avant que tout bascule.

Cette Coupe du Monde en plein hiver ne rassure pas les favoris qui peinent à se montrer. Après la Belgique, c’est l’Allemagne qui est éliminée de la compétition. Le groupe de Flick avait pourtant bien fait les choses en ouvrant le score après une nette domination. En effet, les joueurs de la Mannschaft se sont procurés les plus belles occasions avant de concrétiser par l’ouverture du score.

Dos au mur, le Costa Rica ne peut que réagir à cet assaut allemand. Dans le même temps, l’Espagne était tranquille après son ouverture du score. On se dirige alors vers un grand classique du football avec la qualification de l’Espagne et de l’Allemagne pour la phase finale de la Coupe du Monde.

L’Allemagne humiliée une deuxième fois

Pour autant, le football au Qatar ne ressemble rien aux éditions précédentes. La Belgique avait déjà rangé les valises dans l’avion pour rentrer à Bruxelles. L’Allemagne était le deuxième favori à préparer les siennes pour se rendre à Berlin. « C’est une catastrophe absolue », ce sont les mots des allemands après la rencontre. Malgré le doublé d’Havertz, les blancs et noirs ont été humiliés.

Pour la deuxième fois en deux édition, l’Allemagne sort dès la phase de poule de la compétition. Et pour beaucoup, c’est une onde de choc. Les lendemains risquent d’être explosifs outre-Rhin. D’autant plus que l’Allemagne reçoit l’Euro dans deux ans. Il y a urgence.

L’Espagne s’en sort bien

Sur la route de l’Espagne, le Japon n’était pas l’adversaire le plus facile. D’ailleurs, les Samouraï Bleus sont excellents depuis quelques années en Coupe du Monde. Les avoir dans une phase de poule est un bon cadeau empoisonné. Ce fut le cas des Allemands et puis des Espagnols. Alors que l’Espagne avait ouvert le score, les japonnais ont réagi avec intelligence et planté deux buts.

Coupés dans leur élan, les Espagnols ont eu toutes les peines du monde à recoller au score. Qu’importe, ils étaient qualifiés grâce à la différence de buts. En collant le 7-0 contre le Costa Rica, ils avaient une avance de 4 buts sur les allemands.

Pas de quoi rassurer totalement la planète football. L’Espagne devra faire mieux rapidement si elle veut retrouver de l’ambition. En tout cas, la Roja laisse derrière elle une équipe allemande qui va renforcer ses doutes et se plonger vers l’Euro en étant mal à l’aise.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi