mardi 5 mars 2024

Ligue 2 : Saint-Etienne peut viser le TOP 5 !

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Tout va beaucoup mieux pour Saint-Etienne, qui avance au rythme d’une équipe de haut de tableau. Mais le mois de mars sera plus compliqué pour les Verts…

Vainqueur lors de ses trois derniers matchs, Saint-Etienne a su profiter des faveurs du calendrier (3 matchs face à des équipes qui jouent le maintien, dont 2 de suite à domicile) pour sortir la tête de l’eau.  

16 points pris depuis la Coupe du Monde, c’est autant que Bordeaux et Sochaux !

Depuis la reprise après la Coupe du Monde, les Stéphanois ont carrément un rythme d’équipe de haut de tableau : 16 points pris en 9 matchs. C’est plus que Bordeaux, deuxième, et Sochaux,, troisième, qui ont chacun pris 14 points. En cas de victoire face à Pau, samedi, 4ème de bat de tableau au programme (et 3ème match à Geoffroy-Guichard), les Verts peuvent même espérer remonter à la 12ème place, avec un petit matelas de points d’avance sur le premier non relégable.

« Ce que l’on veut, c’est prendre des points pour remonter au classement », explique Laurent Batlles, qui vise forcément la passe de 4 face aux Palois. « On savait qu’on avait un mois de février très important, on est sur une bonne série, mais il faut continuer et gagner samedi, un match que l’on sait déjà très compliqué ».

Si Saint-Etienne va beaucoup mieux, c’est en partie grâce à une attaque retrouvée. Sur leurs trois derniers matchs, les Stéphanois ont inscrit 7 buts, contre 22 buts inscrits au cours des 15 premières journées.

Ce n’est plus la même équipe de Saint-Etienne

Les 7 arrivées du mois de janvier (Charbonnier, Appiah, Fomba, Larsonneur, Nkounkou et Pavlovic) ont transformé les Stéphanois, qui ont même su surmonter la grave blessure de Gaëtan Charbonnier (auteur de 3 buts en 7 matchs avant de se blesser).

Alors jusqu’où peuvent aller les Verts maintenant qu’ils ont repris confiance en eux ? Dès le 4 mars, Brançion, qui a fait un retour réussi à Nîmes lundi, et ses partenaires, seront à Bordeaux, avant de recevoir Amiens et d’aller au Havre. Trois matchs contre des tops équipes de Ligue 2.

Une série qui en dira beaucoup sur le potentiel de l’équipe qui, sur le papier, n’a désormais plus grand chose à envier à ses adversaires. Quelques soient leurs classements.Reprendre les 10 points qui la séparer du TOP 5 est même en train de devenir un défi dans le vestiaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi