dimanche 2 octobre 2022

Michael Matthews : « Je peux encore m’améliorer »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Michael Matthews fait son grand retour chez Greenedge Cycling (ex Mitchelston). Le sprinteur souhaite se servir de son expérience pour réaliser quelques bonnes performances comme en 2020.

Quel bilan faîtes-vous de l’année 2020 ?

Une année difficile, mais comme pour tout le monde. Personnellement, j’ai connu des hauts et des bas. J’ai quand même pu en retirer une énergie positive. Car, en dépit de certaines difficultés, j’ai pu décrocher quelques bons résultats (il a remporté la Bretagne Classic Ouest-France, Ndlr). Si je regarde dans le rétro, je vais pouvoir me servir de cette saison.

Quels sont vos objectifs pour 2021 ?

Je peux surtout encore faire mieux. Je vais chercher à travailler ces petites choses qui peuvent me permettre de devenir meilleur pour moi-même et collectivement. Je veux faire en sorte de consolider ma confiance en tant que coureur tout simplement.

Comment ? En faisant mes courses et en prenant du plaisir au lieu de me poser des questions sur tel ou tel aspect. Si je m’applique à réaliser tout cela, je pense que je serai en mesure de franchir un nouveau cap.

« Ne plus me poser trop de questions »

Comment résumeriez-vous votre expérience chez la Sunweb ?

J’ai vraiment vécu quatre années intéressantes avec beaucoup de bons souvenirs. J’ai pu apprendre que je devais davantage me faire confiance sur mes instincts naturels de coureur. Je devrais davantage les laisser s’exprimer au lieu de trop penser parfois dans des moments importants de course.

Pourquoi avoir décidé de revenir chez Mitchelton (désormais Greenedge Cycling) ?

Une occasion s’est présentée et je l’ai saisie. Je pense que c’était le bon moment pour le faire. Dans la vie, quand certaines occasions se présentent, il ne faut pas les manquer. Cela n’arrive pas tous les jours.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi