samedi 8 octobre 2022

Morgan Parra : « Avant Clermont, j’aurais déjà pu aller à Paris… »

À lire

Après avoir porté la tunique jaune de Clermont de 2009 à 2022, Morgan Parra enfile le rose du Stade Français pour deux ans. Avec humilité, le demi de mêlée de 33 ans est venu à Paris avec ambition pour partager son expérience. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Après 13 saisons sous les couleurs de Clermont, vous rejoignez le Stade Français, quel sentiment avez-vous de porter un autre maillot ? Le rose vous plait-il ?

Sûrement le rose, mais c’est surtout l’histoire du Stade Français qui m’a attiré. Je voulais un changement complet, avec une mentalité différente. Après avoir joué 13 saisons à Clermont, j’avais soit l’opportunité de prolonger soit de voir un autre club.

Avant de signer à Clermont, j’étais déjà en contact avec le club parisien, donc c’est peut-être un clin d’œil de venir à Paris. Même si le Stade Français est dans la difficulté depuis quelques années, l’équipe a de grandes qualités et peut être compétitive.

Toute l’actu du Stade Français et de Parra dans votre mag rugby en vente chez votre marchand de journaux.

Qu’est-ce qui vous a motivé à venir à Paris ?

J’avais vraiment envie de voir un autre environnement. J’ai eu la motivation grâce aux rencontres avec Thomas Lombard, Gonzalo Quesada et le président (Hans-Peter Wild, Ndlr), puis le projet du club m’intéressait.

Avez-vous eu des contacts avec d’autres clubs ?

J’en ai eus, mais le mieux pour tout le monde était ma signature au Stade Français. Je pense encore apporter, même à 33 ans, au sein du groupe, du club et des joueurs.

Avez-vous discuté avec le club de votre après-carrière ?

Non, ce n’est pas la priorité ! J’ai d’autres projets ailleurs pour mon après-carrière. On y pensera quand le moment sera propice.

« A 33 ans, je peux encore apporter »

Depuis votre arrivée, avez-vous déjà noté des différences entre Clermont et le Stade Français ?

Oui, bien sûr ! Après, je ne suis là pour comparer. Ma priorité est surtout l’intégration. Je suis venu dans un club différent, comme le style. Si je viens pour avoir la même chose qu’à Clermont, ce n’est pas intéressant. Là, je découvre le groupe, l’environnement du club, les joueurs, qui sont très jeunes.

Quels sont les objectifs de la saison ?

Le Stade Français doit se qualifier dans le Top 6 pour jouer les phases finales. Aujourd’hui, c’est à nous de nous battre pour être le plus haut possible au classement.

Mettriez-vous une pièce sur une victoire finale du Stade Français ?

Le groupe va travailler dur pour gagner le Bouclier de Brennus. On est tous des compétiteurs. Si on n’a pas dans la tête l’envie de gagner dès le début, autant ne pas jouer ! Enfin si c’est le cas, je signe tout de suite pour remporter le 15ème Bouclier au club et le 3ème de ma carrière. Propos recueillis par Kevin Thube

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi