jeudi 29 septembre 2022

NBA : grosse pression sur Steve Nash aux Nets

À lire

Steve Nash a été l’un des meilleurs meneurs de l’histoire. Le Canadien a, durant 18 saisons en NBA, montré tout son talent. Il débute désormais sur le banc des Nets de Brooklyn. Et il sera très attendu.

Les dirigeants de Brooklyn ont décidé de confier les clés de l’équipe à Steve Nash après le limogeage de Kenny Atkinson. A 46 ans, le Canadien va tenter d’avoir autant de succès dans sa carrière de coach qu’il en a eu comme joueur. Huit fois All-Star et auteur de 17 387 points, double MVP, cinq fois meilleur passeur de la NBA, Steve Nash est devenu une légende non seulement dans son pays, le Canada, mais aussi dans le monde.

C’est à Dallas et à Phoenix qu’il a obtenu ses plus grands succès à la fin des années 90 et dans les années 2000 : « C’est l’un des plus grands sportifs canadiens bien évidemment. Il avait une excellente vision du jeu, il prenait beaucoup d’initiatives. Il était excellent au shoot et il avait un sens de la passe au-dessus du lot. C’est aussi un garçon respecté qui a bien représenté le Canada », explique Thomas Scrubb, l’ailier canadien de Bourg. 

Très attendu à Brooklyn

Derrière John Stockton et Jason Kidd, il est le troisième meilleur passeur de l’histoire de la NBA avec 10 335 passes. Il faisait briller ses partenaires avec ses passes lumineuses et était aussi excellent quand il fallait marquer à 3 points (43% de réussite sur l’ensemble de sa carrière). Sa carrière ne se terminera pas, malheureusement, de la meilleure des manières. Les longues saisons seront fatales à son physique. En 2012, il signe aux Lakers mais, pendant ses deux saisons en Californie, il n’est que l’ombre de lui-même à cause de problèmes de dos.

La proposition de Brooklyn n’était pas la première, d’autres clubs lui avaient fait des offres par le passé pour s’asseoir sur leur banc, mais il avait toujours refusé. En septembre 2015, quelques mois après sa fin de carrière, il avait rejoint le staff des Warriors en tant que consultant et, deux ans plus tard, les Warriors avaient gagné le titre contre Cleveland. A Brooklyn, il est très attendu, les observateurs veulent voir s’il peut contredire la devise qui veut qu’un excellent joueur ne devient pas forcément un excellent entraîneur.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi