jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : cette fois, Enzo Lefort (fleuret) ne veut pas la rater !

À lire

A Tokyo, Enzo Lefort rêvait d’une médaille en individuel. Il a échoué, mais il s’est bien repris avec un titre olympique au fleuret par équipes en compagnie d’Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Maxime Pauty. Le Français nourrit de nouveaux espoirs en individuel à Paris pour ses quatrièmes Jeux Olympiques.

Les JO de Tokyo devaient être les Jeux de la consécration pour Enzo Lefort. Le fleurettiste français est alors très en forme, les résultats sont là, il a été champion du monde en 2019, il est présent dans le Top 3 mondial depuis trois ans, tout est en place pour qu’il vive de beaux Jeux Olympiques et surtout la consécration ultime avec une médaille d’or en individuel. Malheureusement, la compétition individuelle ne se passe pas comme prévue, il est éliminé dès les quarts de finale.

Un des plus gros espoirs de médaille s’envole pour la délégation française. La déception est grande même s’il s’incline face au champion olympique en titre l’Italien Daniele Garozzo (15 touches à 10). Le Français a paru fébrile, il a eu trois cartons, l’Italien a su le faire déjouer. Malgré cet échec, le Français doit rester concentré pour l’épreuve par équipes. Après l’argent de Rio, la France a des chances de monter sur le podium et d’imiter les sabreuses qui ont déjà décroché la médaille d’argent :

« Dès le matin, on pensait qu’ils pouvaient être champions olympiques. Au moment de monter sur la piste, ils avaient moins de pression car le spectre de zéro médaille en escrime s’était éloigné et Romain Cannone avait déjà apporté une première médaille d’or à la France » se souvient Nathanaël de Rincquesin, commentateur pour France Télévisions.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité de vos sports dans vos mags

Enzo Lefort dans les pas de Romains Cannone

Après l’épreuve individuelle, la réaction d’Enzo Lefort est très attendue et scrutée. Il répond présent, en montrant qu’il a une grosse force de caractère et il mène la France vers le sacre après un bel assaut contre les Russes (45-28). Le quatuor Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Maxime Pauty venge aussi les sabreuses qui s’étaient inclinées… face aux Russes :

« Enzo restait sur une déception énorme en individuel car il était au sommet de sa carrière en 2021, mais il a su rebondir pour se reconcentrer pour la compétition par équipes. Il était frustré, il a su transformer cette frustration en force. Après l’individuelle, il a montré dès les premiers matches qu’il était bien en jambes. Le match le plus compliqué a été la demi-finale contre le Japon, il y avait une tension extrême, ça ne s’est joué qu’à quelques touches, Enzo a été excellent. En finale, les Russes n’ont pas existé. »

« Enzo et ses coéquipiers ont su faire le job, ils ont parfaitement géré les facteurs extérieurs à la piste, la pression. Ils ont écrit l’histoire de l’escrime française car cela faisait 20 ans que la France n’avait pas décroché le titre par équipes. Dans l’équipe, il y avait aussi Erwann Le Péchoux qui mettait un terme à sa longue carrière puisqu’il était déjà là à Pékin. »

Il était en quête d’une médaille. Il y avait aussi beaucoup d’émotions pour Erwann après cette médaille d’or. » Erwann Le Péchoux ne sera pas à Paris, Enzo Lefort, lui, y sera. De nouveau champion du monde en individuel en 2022 et médaille de bronze par équipes, il a terminé 3ème des Mondiaux en 2023. Depuis Tokyo, il est aussi devenu vice-champion d’Europe en individuel et par équipes en 2023.

« Enzo restait sur une déception énorme en individuel car il était au sommet de sa carrière, mais il a su rebondir pour se reconcentrer pour la compétition par équipes »

Il est toujours parmi les meilleurs escrimeurs du monde mais, trois ans après, il ne se présentera pas dans les mêmes conditions qu’au Japon, dans le même état de forme. Le Français a été contrarié dans sa préparation par des petites blessures notamment au genou. A 32 ans, il aura du mal à aller chercher une médaille en individuel, mais la magie des Jeux à domicile peut opérer tout comme l’ambiance au Grand Palais.

Avec son talent et sa carrière, il mériterait de décrocher une médaille d’or olympique en individuel. Il aura aussi comme objectif d’aller décrocher une troisième médaille consécutive par équipes aux Jeux Olympiques après l’argent de Rio et l’or de Tokyo. A Paris, Enzo Lefort disputera les quatrièmes JO de sa carrière, une belle longévité qui mérite une nouvelle médaille et pourquoi pas deux, pour un doublé olympique qui mettrait le feu au Grand Palais.

Le saviez-vous ?

Louis Vuitton mise sur Enzo Lefort. L’escrimeur français rejoint la célèbre marque française en tant qu’ambassadeur avant les JO de Paris. LVMH qui détient Louis Vuitton est partenaire des JO. Enzo Lefort rejoint Léon Marchand, Antoine Dupont et Mélanie De Jésus dos Santos comme athlètes sous contrat avec LVMH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi