jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : le défi fou de Florent Manaudou

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis 2012, Florent Manaudou est devenu l’un des plus grands sportifs que la France peut compter. A 33 ans, le champion olympique de Londres 2012 veut maintenant terminer son histoire avec les JO, en apothéose, chez lui, en France.

S’il y a bien un athlète français qui est motivé à l’idée de briller aux prochains Jeux Olympiques de Paris, c’est Florent Manaudou. Malgré un palmarès impressionnant depuis plus de 10 ans, avec des titres mondiaux (8), européens (11) et surtout olympiques (1), le nageur français a clairement fait de Paris un objectif de carrière.

Une ambition qui a su rebooster sa volonté de s’offrir un dernier défi capable de le motiver jusqu’au bout. Car l’histoire de Florent Manaudou est l’une des plus belles du sport français. Au départ, Florent était surtout connu pour être le frère de Laure. Mais, au fil de ses performances, le petit frère s’émancipe et frappe un grand coup au Jeux Olympiques de Londres en battant les favoris Cullen Jones et César Cielo sur le 50 mètres nage libre.

Quatre ans plus tard, il confirme qu’il est l’un des meilleurs nageurs de la planète en remportant une médaille d’argent lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016 même si l’Américain Anthony Ervin le prive d’un doublé historique pour une seconde. Sur le relais 4×100 m nage libre, il récidive avec Mehdy Metella, Fabien Gilot et Jérémy Stravius pour décrocher une deuxième médaille d’argent.

À LIRE AUSSI : tous vos sports à lire dans vos mags

Manaudou, objectif Paris 2024

Derrière, il mettra sa carrière de nageur entre parenthèses pour tenter de vivre son rêve de devenir joueur de handball. Pour cela, il s’engage avec le club d’Aix-en-Provence. Mais quelques années suffiront à le décider à revenir dans les bassins. Une décision qui a été motivée surtout par le fait de renouer avec le succès selon l’ancienne nageuse Sophie Kamoun 13ème des Jeux de 1984 du 100 m nage libre.

« Quand il a repris en 2018, je pense qu’il avait déjà dans la tête de faire Tokyo, mais surtout Paris en 2024, estime l’ancienne championne, désormais consultante de beIN SPORTS et RMC. C’est l’une de ses sources de motivation au moment de reprendre. Il avait envie de nager jusque-là. C’est un Manaudou, une espère à part (sic). ce qui est possible pour lui ne le serait pas pour un autre nageur. Il en est capable. Il est capable de sortir la grosse course le jour J. »

« Florent est capable de sortir la grosse course le jour J »

Florent Manaudou sera-t-il capable de s’offrir encore un grand moment dans sa carrière lors des prochains Jeux Olympiques ? Sophie Kamoun en est convaincue. Lui offrant au passage une place de choix au panthéon du sport français et international.

« S’il va chercher une médaille à Paris, ça ferait de lui l’un des plus grands nageurs de l’histoire. Il le sait. S’il a décidé de continuer à Paris, c’est qu’il se sent capable de le faire. Florent, c’est un compétiteur dans l’âme. S’il continue à nager, c’est qu’il sait qu’en se donnant les moyens, il peut faire un podium. Florent Manaudou, comme sa sœur, a la particularité d’envisager le sport qu’à travers la réussite et la gagne. »

« C’est pour cela qu’il avait arrêté le handball. Il ne se sentait plus capable de réussir. Il est revenu à la natation car il savait qu’il avait encore ça en lui. Quand on voit comment il a abordé les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, il en a bavé énormément pour revenir à son meilleur niveau après le hand. Ça ne se passait pas très bien ou comme il le souhaitait. Il a couru après une belle course toute la saison et cette course, il la réalise en finale des JO. »

Florent Manaudou veut quitter les bassins avec une médaille d’or

Avant de confirmer un fait important. « C’est du Manaudou. Il est capable de zapper tout ce qui peut faire douter pour venir sur le plot de départ dans les meilleures conditions. Il a orienté toutes les Olympiades sur les Jeux de Paris. Manaudou sait aussi qu’à l’âge qu’il a (33 ans) et après toutes ces années en équipe de France, il a besoin d’avoir des moments où il fait autre chose, en coupant complètement. Il l’avait fait avec le handball. »

« Après Tokyo, il l’a fait aussi. Mais il sait s’entraîner très dur. Il a orienté toute sa carrière et notamment ces trois dernières années, pour viser une finale olympique à Paris. Après, quand on regarde le chrono, il a toujours fait des temps pour être sur le podium dans les grands rendez-vous. C’est encore envisageable. Lors des derniers championnats de France, il l’a prouvé. »

Fort de sa médaille d’argent remportée aux JO de Tokyo en 2020, Florent Manaudou arrive avec des certitudes à Paris. Et, à 33 ans, il compte bien prouver qu’il possède encore cette énergie pour dompter les meilleurs nageurs de la planète.

« C’est un athlète à part, conclue Sophie Kamoun. Il est hors norme. En plus, il a l’expérience de la compétition. Flo a gardé son explosivité naturelle. Il a une puissance incroyable. Il est capable de se mobiliser et d’être performant sur une course. Florent n’est plus tout jeune, mais il a l’âge d’Anthony Ervin quand il l’a battu à Rio en 2016. Il a les qualités physiques et aquatiques. Manaudou a le mental. Il est capable de le faire à Paris. S’il réussit à remporter une médaille sur quatre Jeux Olympiques successifs, ça ferait de lui l’un des plus grands sportifs au monde. »

Le saviez-vous ?

Avec quatre médailles olympiques (1 en or, 3 en argent), Florent Manaudou est déjà l’un des nageurs les plus titrés au même titre qu’Alain Bernard ou encore Amaury Leveaux. Avec trois individuelles autant que sa sœur Laure (1 en or, 1 en argent, 1 en bronze) et une en relais, Manaudou, en cas de 5ème médaille olympique, sera le premier nageur français à s’offrir une telle consécration historique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi