jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : Matthieu Androdias et Hugo Boucheron (Aviron), un couple construit sur du solide

À lire

Matthieu Androdias et Hugo Boucheron sont arrivés à Tokyo en tant que favoris. Le couple français a répondu aux attentes, repartant avec une médaille d’or autour du cou.

L’aviron français est souvent au rendez-vous des JO. Il est rare que la discipline reparte sans médaille. Tokyo n’a pas dérogé à la règle, le couple Androdias-Boucheron a parfaitement confirmé son statut de favori en devenant champion olympique du deux de couple.

Un titre amplement mérité pour ce duo qui avait été champion du monde en 2018 et qui a construit sa compétition avec beaucoup de professionnalisme et dans la discrétion, deux caractéristiques qui définissent parfaitement les deux hommes depuis qu’ils se sont associés en 2015. 6èmes des Jeux de Rio, ils réalisaient un doublé retentissant en 2018 avec les titres européen et mondial.

A partir de 2019, les ennuis s’enchaînent entre quelques blessures et la Covid. Ils parviennent cependant à se qualifier pour Tokyo, une qualification obtenue dans des conditions compliquées. Pendant les Mondiaux, Boucheron attrape la toxoplasmose et Androdias doit ramer pour deux pour décrocher la qualification olympique. Tous ces évènements vont les rapprocher encore un peu plus et les souder.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du sport dans vos mags

Androlitas/Boucheron, les mécènes pour lancer les J.O

Pour mettre toutes les chances de leur côté, Matthieu Androdias a quitté Toulouse pour s’installer à Lyon aux côtés de son coéquipier et de leur entraîneur. Pour bien préparer les JO, ils lancent un appel à des mécènes et des sponsors pour avoir une structure plus solide. Leur appel est entendu, ils se professionnalisent et tous leurs efforts sont récompensés à Tokyo par leur belle médaille d’or :

« Leur victoire nous a procuré beaucoup d’émotions. J’avais gagné ce titre en 2004, je savais ce qu’ils pouvaient ressentir. J’étais content pour Matthieu qui était mon partenaire aux JO de Londres. Il était jeune, mais on percevait déjà de grosses qualités chez lui, il était déjà une pièce essentielle dans notre duo. Il fallait qu’il gomme son inconstance, c’est fait. »

« Hugo et Matthieu ont une vraie complémentarité dans leur façon de ramer, ils se font confiance. Ils arrivent aussi à se construire en dehors des bassins, ils ont un bon équilibre personnel. Matthieu a été papa, il est calme, c’est le plus ancien des deux, il possède plus d’expérience. Hugo est plus fou fou. Il essaye de se canaliser. Ils se complètent parfaitement en fait et je trouve que c’est bien que l’un puisse tirer l’autre vers le haut » analyse Adrien Hardy, champion olympique en deux de couple en 2004 et consultant pour France Télévisions.

« Ils ont une vraie complémentarité dans leur façon de ramer »

Ce titre olympique de Tokyo était logique, mais il a été difficile à obtenir, la finale ayant été plus difficile que prévue. Les Français avaient pris un bon départ, mais ils ont dû contrôler le bateau néerlandais qui était bien revenu. Boucheron et Androdias l’ont emporté au bout d’un finish haletant au cours duquel ils ont fait parler leur puissance physique :

« Physiquement, ce sont des rameurs hors norme. Ils sont très costauds et très puissants, mais ils savent utiliser cette puissance à bon escient. C’est efficace et propre. J’y croyais. Sur la semaine, ils avaient montré beaucoup de choses intéressantes. »

« Après, la course en elle-même a été chaotique, il y avait du vent. Je les voyais gagner facilement mais, finalement, ils ont fait une erreur, le bateau néerlandais est revenu. Ils ont finalement gagner grâce à un bon finish. Il ne faut pas oublier leur entraîneur Alexis Besançon. »

« Il les aide à gérer la pression, il s’occupe un peu des à-côtés, il évite tous les grains de sable qui pourraient se mettre dans la machine afin que les garçons se concentrent sur leurs entraînements et leurs courses. Ce n’est pas le succès d’un duo, mais d’un trio. »

Malgré toutes les précautions prises par leur coach pour leur faciliter la vie, les deux Français ont vécu une période difficile post titre, Hugo Boucheron a souffert pendant de longs mois d’une dépression importante, mais cela ne les a pas empêchés d’être une deuxième fois champions du monde en 2022 et de se lancer dans la préparation de Paris 2024 avec comme objectif de devenir le premier bateau français double champion olympique.

« A Paris, ils savent qu’ils seront attendus. Ils sont bien encadrés avec la Fédération qui s’est bien développée, elle conseille les rameurs afin qu’ils arrivent à gérer les hauts et les bas dans une carrière ou même dans une course. Je veux être optimiste et j’espère que l’aviron fera trois médailles et que l’on qualifiera cinq bateaux pour les JO. »

Cette année, les courses d’aviron seront encore une fois bien disputées, le niveau est stable et le duo français devra une nouvelle fois prendre le dessus sur le bateau néerlandais comme il y a quatre ans. Des Bataves qui sont d’ailleurs champions du monde en titre.

Le saviez-vous ?

En 2022, lors des Législatives, Hugo Boucheron s’est lancé dans la politique. Il était suppléant de Blandine Brocard sur la liste MoDem de la 5ème circonscription du Rhône.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi