jeudi 25 juillet 2024

Roland Garros : ce mystique court 14…

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

De notre envoyé spécial Porte d’Auteuil

Qu’ils soient Français ou étrangers, vainqueurs ou vaincus, un passage sur ce court bouillant ne laisse aucun joueur et joueuse , indifférents. Tous les témoignages l’attestent.

A Roland-Garros, le court Philippe-Chatrier, le Suzanne-Lenglen, le Simonne-Mathieu demeurent des enceintes mythiques. Mais le court n°14 avec ses quelques 2200 places assises (2500 places au total), entièrement rénové il y a cinq ans, est également très prisé par les spectateurs et les joueurs. Ces derniers savourent particulièrement la proximité avec le public. Un soleil de plomb ? Cela n’arrête pas les gens pour autant, alors que les files s’attente grossissent. Demandez à Lucas Pouille ! Le Nordiste y a joué tous ses matchs de qualification.

Lucas Pouille : « Sur ce court les gens peuvent vraiment vivre les émotions »

Il y a même remporté son premier tour dans le tableau final (contre Rodionov, 134eme, qu’il avait battu au 3eme tour de qualification), tout en ayant droit à la Marseillaise ! : « Il est vrai qu’il y a un certain engouement, depuis la victoire du premier tour dans les qualifs, où les gens sont vraiment derrière moi, ont envie que je gagne, me poussent peut-être comme jamais je n’ai été poussé ici, avouait il y a quelques jours le Français. Et puis, je pense que le fait de jouer aussi sur ce court, où les gens sont proches de nous, où ils peuvent vraiment vivre les émotions, plus que sur un très grand court, cela créé quelque chose d’incroyable.

Cependant, que ce soit dans la vie réelle, ou sur internet, c’est vrai qu’il y a eu beaucoup de choses, pour, au final, juste une qualification en Grand Chelem.Cela représente énormément pour moi aujourd’hui. C’est vrai qu’encore une fois, je l’ai dit le premier ou le deuxième jour, mais j’ai rarement reçu autant de soutien, et autant de messages. Trois  jours après la qualif, Deux jours après la qualif, dès que je croisais une personne dans Paris ou au stade, c’était : « On est trop content pour toi ! ». Cela fait vraiment plaisir, cela fait chaud au cœur ».

Fabio Fognini (130ème) avec son franc-parler légendaire a fait partager son ressenti après son immense combat mené sur le court 14, mais perdu contre Ofner (118eme) au 3ème tour, après quatre heures de jeu : « C’est la beauté et ce qui me manquera de ce sport une fois que je me retirerai, a avoué l’Italien. Je suis sans aucun doute un joueur émotionnel qui joue et vit aussi pour ces matchs ici. Lors de ce match, le public était de mon côté, ils me connaissent, je suis fier de pouvoir encore remplir un tel court, de créer un bel environnement. Mais j’en ai aussi assez, je n’accepte plus certaines choses et, comme je l’ai déjà dit, la décision finale sera prise devant une bière ou un bon verre de vin en toute tranquillité, en me regardant dans le miroir et en décidant quoi faire ». 

« Une ambiance folle »

Même battu par Sonego au 2eme tour (48eme), Humbert (40eme) a pris son pied : «  Je n’ai jamais gagné un match sur le court ! (Rires). Néanmoins c’est vrai, l’ambiance est fantastique. C’est incroyable. Après, les gens sont très proches de toi. J’ai eu du mal à trouver ma routine que je fais habituellement. J’aime bien avoir aussi mon moment calme entre les points, où j’arrive à me concentrer, à me recentrer sur ce que je dois faire. Tout était un peu brouillon ».

Et son vainqueur du jour Sonego de répondre : « C’était une ambiance incroyable. Une ambiance folle comme il peut se passer à Rome. J’adore jouer quand il y a ce genre de public, c’est vraiment très agréable. Évidemment, c’est toujours difficile contre un Français quand il a le public avec lui. Mais j’ai essayé de rester concentré sur chaque point. J’ai alors joué mon meilleur tennis ». Quelques exemples à généraliser démontrant que ce soit dans la victoire comme dans la défaite, ce court 14 permet vraiment de vivre de sacrées sensations. Et il y en aura encore beaucoup d’ici le terme de ce fabuleux Grand Chelem parisien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi