jeudi 13 juin 2024

Roland Garros : Enfin la bonne pour Casper Ruud ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

De notre envoyé spécial Porte d’Auteuil

Le finaliste de Roland-Garros et de l’US Open l’an dernier, a balayé Alexander Zverev (6/3, 6/4, 6/0) en demi-finale pour se qualifier pour une nouvelle finale Porte d’Auteuil. Le Norvégien de 24 ans espère enfin toucher le Graal. Mais il sait ô combien son challenge relevé contre Djokovic qui veut aussi rentrer dans l’histoire.

En un peu plus de deux heures l’affaire a été pliée. Casper Ruud (4eme mondial) s’est montré trop solide et clinique en demi-finale contre Alexander Zverev (27eme). L’Allemand n’est jamais rentré dans son match et a été bien en dessous de ses standards habituels. Ruud, lui, serein, bien campé sur ses jambes comme sur ses fondamentaux, n’a jamais tremblé : « Je suis simplement rentré sur le court en essayant de jouer sans avoir trop de sentiment. A la fin du tournoi tout le monde joue bien. Donc j’ai essayé de jouer sans trop de pression et sans ressentir trop d’émotions. Je suis parvenu à bien jouer du premier au dernier point. J’ai bien servi. Je suis content d’avoir remporté ce match » a déclaré sobrement au micro et avec humilité, devant Marion Bartoli, Casper Ruud . Une grande performance à n’en point douter.

« J’espère que la troisième fois sera la bonne »

En se qualifiant pour cette nouvelle finale de Roland-Garros, le natif d’Oslo atteint une troisième finale de Grand Chelem au cours des cinq dernières levées auxquelles il a participé. Seul Djokovic a fait aussi bien. Un degré de constance excessivement élevé pour Ruud. Pour autant, le Scandinave ne s’y attendait pas avant d’attaquer ce Roland-Garros : « Je ne suis pas arrivé ici en pensant que j’étais un favori pour la finale. Je me disais plutôt que je devais prendre un match à la fois. Cependant , que j’adorerais être en finale comme l’année dernière et donc de défendre ma position de finaliste. Ces derniers jours à Paris ont été formidables. J’espère que la troisième fois sera la bonne pour moi (Ruud a déjà perdu deux finales de Grand Chelem, ndlr) ».

Au micro, le Norvégien a aussi tenu à rendre hommage à son père, ancien joueur professionnel de haut niveau (Christian Ruud a été 39eme mondial à son meilleur en octobre 1995) : « Je lui dois pratiquement tous mes succès, confie Casper. Depuis ma tendre enfance, depuis que je suis passé professionnel (en 2015, ndlr), il m’a accompagné dans toutes mes étapes. Il m’a toujours pris au sérieux. Il est près de moi depuis que j’ai 12 ans, chaque jour. Sans lui ni ma mère, je n’en serai pas là aujourd’hui. C’est formidable de pouvoir compter sur un tel soutien familial ». 

Ruud n’a encore jamais pris un set à Djokovic…

Dimanche marquera quoiqu’il arrive l’histoire du tennis.Si Djokovic s’impose il sera le seul à détenir 23 titres du Grand Chelem. Si Ruud soulève le trophée, le Norvégien remportera son premier titre du Grand Chelem et marquera pour toujours l’histoire de son pays : « Cela va être dur, a reconnu Ruud. L’an dernier c’était contre Rafael Nadal. Cette fois c’est contre Novak. Ce sont les deux joueurs les plus difficiles à affronter dans l’histoire. Je vais essayer de ne pas ressentir trop d’émotions et de sourire comme je peux, et de jouer le mieux possible. Je vais tenter de faire tout ce que je peux. Lui essaiera d’avoir sa 23ème victoire et moi ma première en Grand Chelem. On espère disputer un grand match ». 

Dans leur confrontation directe, Ruud n’a jamais battu Djokovic. Il part avec un déficit de quatre défaites contre le Serbe dont deux revers sur terre battue, deux fois sur l’ocre à Rome en 2020 et 2022. Il ne lui a jamais pris un set non plus ! Comme l’a souligné Justine Hénin sur France Télévision à la fin du match : « Ruud sait qu’il affronte un des plus grands de l’histoire. Il est conscient que sa tache sera rude, c’est le cas de le dire. Mais il s’offre cette nouvelle occasion. Peu sont capables de le faire… ». 

Alors effectivement même si sa mission s’annonce rude, Ruud a une opportunité d’écrire aussi une des plus grandes pages du tennis. A lui de la saisir si Djokovic, venait à être un peu rattrapé par la tension. L’un comme l’autre, doivent relever leur plus grand défi dimanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi