mercredi 29 mai 2024

Romain Faivre (OL) : « J’ai des objectifs élevés »

FC Porto - Lyon (18h45)

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

Arrivé de Lyon au Mercato hivernal en provenance de Brest, Romain Faivre (23 ans) est l’un des grands espoirs du football français. Plusieurs observateurs ayant un lien avec le joueur se sont livrés sur lui pour Le Foot Lyon et Le Quotidien du Sport.

Yann, Quentin et Fanch : (supporteurs du collectif et podcast « Brest on air »)

« Romain Faivre, c’est avant tout une très belle surprise. C’est un joueur qui est arrivé dans l’anonymat le plus absolu depuis l’équipe B de Monaco, pour un montant ridicule (400 000 euros), et qui est reparti avec le statut de grand espoir du football français. On retiendra beaucoup de matches références, notamment face aux grosses écuries, et une élégance assez folle.

Si l’on raisonne en talent pur, c’est peut-être le meilleur joueur que le Stade Brestois ait pu voir évoluer ces 15 dernières années. En revanche, il lui aura assurément manqué de la régularité et les supporteurs n’oublieront pas qu’il n’a pas toujours joué le jeu. Ses qualités ?

Du talent, tout simplement. Talent technique, couplé à une créativité folle et à une audace dont le Stade Brestois manquait cruellement lorsqu’il est arrivé. Il a souvent donné l’impression d’être facile, y compris dans des matches face à Paris, Lyon, Marseille, en particulier lorsqu’il jouait à droite.

Sur un plan plus concret, il a aussi apporté un vrai danger sur coup de pied arrêté et a rapporté des points. S’il était peut-être plus virevoltant la saison passée, il manquait cruellement d’efficacité et de simplicité dans le dernier geste. Il était principalement aligné côté droit, même s’il a régulièrement exprimé sa préférence pour une position axiale.

Je soulignerais qu’il a fait d’importants progrès sur le plan défensif, le rendant parfaitement viable à ce poste. Néanmoins, il garde quelques défauts. Le premier, c’est qu’il en fait parfois trop, beaucoup trop, et peut donner l’impression de jouer uniquement pour lui.

De même, on sent qu’il a du mal à sortir de ses schémas préférentiels : il ne combinait qu’avec certains joueurs, de manière assez flagrante. Sur du plus long terme, il faut quand même souligner son manque de constance sur une saison entière. Il s’est totalement effondré en deuxième partie de saison l’an passé, et a pu disparaître dans certains matches cette saison. »

Bruno Cheyrou : (patron de la cellule recrutement de l’OL)

« A Brest, Romain jouait au poste de milieu offensif droit. Bien qu’il soit gaucher il rentre souvent dans le jeu avec son pied gauche et je ne vais pas faire un cours de tactique mais, pour toutes ces raisons, il nous a semblé opportun de faire les efforts pour recruter Romain qui va nous apporter beaucoup. »

Anthony Comberousse : (journaliste et suiveur de l’AS Monaco)

« Il faisait partie de notre centre de formation, et de ce que les observateurs des équipes jeunes du club observaient, il était souvent très bon. Grâce à Thierry Henry, il a joué quelques matches avec les pros avant que Leonardo Jardim ne décide de le mettre de côté (comme beaucoup de jeunes du centre au passage). Après ça, il est vendu au Mercato d’été à Brest et a montré son talent.

Je n’ai pas beaucoup regardé les matches de Brest quand il y était, à part ceux contre Monaco, mais je dois dire que je n’ai jamais été trop impressionné par lui, même si c’est vrai qu’il est plutôt fin technicien et sait marquer et délivrer des passes décisives. A Monaco, il n’a dû faire qu’un ou deux matches, c’était compliqué de se faire un avis concret. »

Thierry Henry : (consultant et ancien entraîneur de Faivre
à l’AS Monaco) sur Prime Video

« Quand Romain est venu s’entraîner avec nous, j’ai vu un joueur qui ne se cachait pas, qui n’avait pas peur de dribbler. J’aime les joueurs qui ont du courage pas seulement au niveau du tact ou ne pas avoir peur, mais quand on a le ballon. Il avait cette verticalité au niveau de la passe et au niveau du dribble. On avait besoin de ça. Après, on connaît la suite, je n’ai pas pu rester et lui aussi est parti, mais le choix de le faire jouer était très rapide. »

Romain Faivre : « J’ai des ambitions et des objectifs élevés »

Pourquoi avoir choisi l’OL cet hiver ?

J’ai des ambitions qui matchaient avec un club comme l’Olympique Lyonnais. Quand un tel club se présente, on n’hésite pas beaucoup. Les contacts avec toutes les personnes au sein du club m’ont plu.

Que représente l’OL pour vous ?

Quand j’étais petit, c’est le club qui gagnait tout. Benzema et Juninho m’ont marqué. Je ne vois pas l’OL comme un tremplin car c’est déjà un très grand club.

En rejoignant l’OL, rêvez-vous à terme de l’équipe de France ?
C’est un objectif pour moi, j’ai encore une marge de progression importante.

Que pourriez-vous dire au sujet de votre jeu ?

Je suis un joueur hybride, j’aime marquer, faire marquer. J’ai des ambitions et je me fixe des objectifs élevés. Je vais me donner à fond pour répondre aux attentes du coach.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi